Choisissez votre plateforme et achetez
Essayez un mois gratuit avec 10 licences.
A quoi sert le compte?
Inscrivez-vous
loading

En cliquant sur "Inscrivez-vous", vous acceptez nos Conditions d’utilisation et vous reconnaissez avoir lu et accepter notre Politique de Confidentialité des données.

corporativelanding_percepcion-visual_social_picture
  • Accédez à une batterie de tests cognitifs pour évaluer la Perception Visuelle

  • Identifiez et évaluez la présence d'altérations ou déficits

  • Instruments valides pour améliorer ou réhabiliter la Perception Visuelle ainsi que d'autres habiletés cognitives

loading

Comment définir la perception visuelle?

Que nous soyons capable de lire ce texte semble être un processus simple : nous dirigeons nos yeux vers les lettres, les voyons et nous savons ce qu'elles veulent dire. Mais en réalité, il s'agit d'un processus extrêmement complexe qui implique une série de structures cérébrales spécialisées dans la perception visuelle et la reconnaissance des différents sous-composants de la vue.

Percevoir, c'est interpréter l'informationque nous rapportent nos sens, sur notre environnement. L'interprétation que nous faisons dépend de nos processus cognitifs et de nos connaissances. La perception visuelle peut être définie comme la capacité à interpréter l'information que la lumière d'un spectre visite rend visite à nos yeux. Le résultat de l'interprétation que fait notre cerveau par rapport à cette information est connue sous le nom de "perception visuelle". Par delà, la perception visuelle est un processus qui commence par nos yeux :

  • Photoréception: La lumière entre à travers nos pupilles et activent des cellules réceptives qui se trouvent dans nos rétines.
  • Transmission et traitement basique: Les signaux produits par ces cellules se transmettent par le nerf optique jusqu'au cerveau. Tout d'abord, il passe par le chiasma optique (où l'information du champ visuel droit se dirigera vers l'hémisphère gauche, alors que l'information du champ visuel gauche ira vers l'hémisphère droit) et ensuite l'information prend la relève dans le noyau géniculé latéral du thalamus.
  • Elaboration de l'information et perception: Finalement, l'information visuelle captée par nos yeux est envoyée au cortex visuel du lobe occipital. Au niveau de ces structures cérébrales, l'information est élaborée et envoyée au reste du cerveau pour nous permettre d'interagir avec celle-ci.

Caractéristiques de la la perception visuelle

Pour avoir une idée de la complexité de cette fonction, nous devons penser ce que fait notre cerveau lorsque nous voyons un simple ballon de football. Combien de facteurs devons-nous identifier?:

  • Illumination et le contraste: Nous voyons qu'il y a un ensemble de lignes plus ou moins illuminées avec un périmètre qui se différencie du reste des objets.
  • Taille: il a une circonférence de 70 cm de diamètre.
  • Forme: une forme circulaire.
  • Position: il est à trois mètre de moi, à ma droite. Facilement à atteindre.
  • Couleur: il est blanc avec des points noirs. Si la lumière était différente, nous saurions encore que le ballon est blanc et noir.
  • Dimensions: il est en trois dimensions, c'est une sphère.
  • Mouvement: il est immobile, mais susceptible de bouger.
  • Unité: il y en a un.
  • Utilité: il sert pour jouer au football. On tire avec le pied.
  • Relation personnelle avec l'objet: il est identique à celui que nous utilisons à l'entraînement.
  • Nom: c'est un ballon de football. Ce dernier processus est connu comme celui de la dénomination.

Si cela vous paraît beaucoup d'étapes, sachez que notre cerveau suit ce processus de manière constante et extrêmement rapide. Par ailleurs, notre cerveau ne perçoit pas l'information de manière passive, en effet, il apporte les connaissance qu'il possède pour compléter ce qu'il perçoit (pour que nous sachions qu'un ballon est sphérique même si nous avons l'impression qu'il est plat sur la photo). Dans le lobe occipital du cerveau et dans le lobe temporel ainsi que dans lelobe pariétal), il existe plusieurs zones spécialisées dans chacun des processus présentés. Généralement, une bonne perception va avoir besoin que ces trois zones travaillent conjointement.

Lorsque nous jetons un coup d'oeil à notre bureau, notre cerveau identifie tous les objets qu'il y a d'une traite, ce qui nous permet d'interagir rapidement. C'est pour cette raison qu'il est important d'être conscient de l'importance de ce processus sur notre quotidien.

Exemples de perception visuelle

  • La conduite est une des activités les plus complexes de notre quotidien et qui implique le plus de fonctions cognitives. La perception visuelle est une des bases de la conduite. Si un de ces processus de la perception visuelle fait défaut, nous pourrions probablement mettre en danger notre vie et celle des autres. Il est indispensable de déchiffrer correctement et rapidement la position de la route et des voitures, la vitesse à laquelle elles se déplacent, etc...
  • Quand un enfant est en classe, son acuité visuelle et sa perception doivent être optimales pour que nous ne perdions pas un seul détail de ce qui se passe en classe. L'altération de cette capacité peut engendrer une baisse du rendement académique de l'enfant.
  • Pour les arts visuels, comme la peinture, la perception visuelle est essentielle. Si nous voulons dessiner un tableau réaliste et attirant, il nous faudra mettre à l'épreuve notre perception visuelle et faire attention à chaque détail, chaque nuance de couleur, chaque perspective... Bien entendu, pour apprécier l'art, il faut une bonne perception visuelle, voir ne fait pas tout.
  • La perception visuelle est essentielle pour n'importe quelle activité qui implique la vigilence ou la surveillance. Un agent de sécurité qui ne voit pas correctement ce qui se passe sur les caméras ne vas pas effectuer correctement son travail.
  • Nous utilisons constamment la perception visuelle pour notre jour le jour. Si nous voyons un bus sur la route, plus il se rapproche de nous, plus son image est grande dans notre rétine. Cependant, notre cerveau est capable d'interpréter que ces changements ne sont pas réels. Nous continuons à voir le bus à la même taille, qu'il soit plus proche ou plus loin. Par ailleurs, nous avons besoin de la perception visuelle pour nous déplacer, pour ne pas nous tromper de médicaments, au moment de cuisiner, de nettoyer la maison, etc...

Pathologies et troubles associés aux problèmes de perception visuelle

L'altération de la perception visuelle peut être liée à plusieurs problèmes et difficultés et ceci à différents niveaux.

Le manque de vision total ou partiel dû à un endommagement des organes perceptifs impliquerait une incapacité à percevoir (cécité). Cela peut se produire après un dommage dans l'oeil (comme une lésion oculaire), au niveau des voies qui envoient l'information de l'oeil au cerveau (comme un glaucome) ou dû à un endommagement des zones cérébrales chargées d'analyser ladite information (comme un ictus ou un traumatisme crânien).

Cependant, lla perception n'est pas un processus unitaire. Il existe des lésions plus spécifiques qui peuvent altérer de manière concrète chacun des processus que nous avons présenté antérieurement. Les troubles de ce type sont dûs à des lésions sélectives dans les zones cérébrales chargées des processus altérés. Ces déficits sont connus comme agnosies visuelles. L'agnosie visuelle est l'incapacité à reconnaître les objets que nous connaissons déjà, bien que l'acuité visuelle soit correctement préservée. Généralement, elles sont classées en deux groupes : Agnosie perceptive et l'agnosie associative (il peut comprendre de quel objet il s'agit). Il est difficile de comprendre quelle est l'expérience perceptive des gens avec ces troubles parceque, bien qu'ils voient, leur sensation est celle d'un aveugle. Par ailleurs, il existe des troubles encore plus spécifiques, comme celui de l'akinétopsie (incapacité à voir des mouvements), l'achromatopsie (incapacité à voir des couleurs), la prosopagnosie (incapacité à reconnaître des visages familiers), Alexia (incapacité à lire), etc...

En plus de ces troubles, où le patient perd la capacité à percevoir l'information visuelle (ou une partie), il existe également des troubles où l'information perçue est altérée ou où l'information perçue n'existe pas. Cela pourrait être le cas des hallucinations pour la schizophrénie ou autres syndromes. Par ailleurs, il a été détecté un type d'illusions visuelle chez les patients qui ont perdu la vue : le Syndrome de Charles-Bonnet. Contrairement aux hallucinations de la schizophrénie, les personnes qui souffrent de ce syndrome savent que ce qu'elles voient n'est pas réel.

Comme mesurer et évaluer la perception visuelle?

La perception visuelle nous permet de réaliser de nombreuses activités de notre quotidien. Notre capacité à transiter et interagir avec notre environnement remplis d'obstacles dépend directement de la qualité de notre perception visuelle. Par delà, évaluer notre perception peut être d'une grande aide et ceci à plusieurs niveaux : dans le domaine scolaire (pour savoir quel enfant va a voir des difficultés pour lire les livres ou voir le tableau), dans le domaine de la santé (pour savoir si le patient peut confondre le traitement médical ou si celui-ci ne sera pas capable d'évoluer seul dans son environnement) ou encore dans le domaine professionnel (pratiquement tous les postes de travail demande de lire, observer ou superviser).

Grâce à une évaluation neuropsychologique complète, nous pouvons évaluer de manière efficace et fiable différentes habiletés cognitives, comme celle de la perception visuelle. Le test offert par CogniFit pour évaluer la perception visuelle est inspiré du test NEPSY (de Korkman, Kirk et Kemp, 1998). Grâce à ce test, vous pourrez obtenir la capacité à décoder les éléments présentés dans l'exercice ainsi que la quantité des ressources cognitives dont dispose l'utilisateur pour comprendre et réaliser l'exercice de la manière la plus efficace possible. En plus d'évaluer la perception visuelle, ce test permet d'évaluer la dénomination, le temps de réponse et la vitesse de traitement.

  • Test de Décodage VIPER-NAM: Des images d'objets apparaissent à l'écran durant un bref instant et disparaissent. Juste après quatre lettres apparaissent, et une seule correspondra à la première lettre du nom de l'objet, cette lettre est notre objectif. Il faut réaliser l'exercice le plus rapidement possible.

Comme réhabiliter ou améliorer la perception visuelle?

La perception visuelle peut être entraînée et améliorée, tout comme les autres habiletés cognitives. CogniFit vous offre la possibilité d'y parvenir de manière professionnelle.

La réhabilitation de la perception visuelle se base sur la plasticité cérébrale. CogniFit offre une batterie d'exercices cliniques conçus pour réhabiliter les problèmes de perception visuelle ainsi que ceux d'autres fonctions cognitives. Le cerveau et ses connexions de neurones se renforcent lorsqu'ils utilisent ces fonctions qui dépendent d'eux. Ainsi que lorsque nos yeux envoient une information au cerveau, les connexions cérébrales des structures impliquées seront plus fortes et nous améliorerons notre perception visuelle.

CogniFit est composé d'une équipe de profesionnels spécialisée dans l'étude de la plasticité synaptique et la neurogenèse. Cela a permis de créer un programme de stimulation cognitive personnalisé selon les besoins de chaque utilisateur. Ce programme commence par une évaluation précise de la perception visuelle ainsi que d'autres fonctions cognitives fondamentales. Selon les résultats obtenus lors de l'évaluation, le programme de stimulation cognitive de CogniFit offre de manière automatique un entraînement cognitif personnalisé afin de renforcer la perception ainsi que d'autres fonctions cognitives considérés nécessaires après l'évaluation.

Un entraînement adapté et constant est indispensable pour améliorer la mémoire à court-terme. CogniFit dispose d'outils pour évaluer et réhabiliter cette capacité afin d'optimiser au maximum cette fonction cognitive. Pour une bonne stimulation, nous recommandons un entraînement de 15 minutes par jour et ceci deux à trois fois par semaine.

Vous pouvezaccéder au programme de stimulation cognitive de CogniFit via internet. Il existe une grande variété d'activités intéractives sous forme de jeux amusants, lesquels peuvent être réalisés sur ordinateur. Après chaque séance, CogniFit présentera l'avancée de l'état cognitif sur un graphique.

Veuillez entrer votre adresse email