Choisissez votre plateforme et achetez
Essayez un mois gratuit avec 10 licences.
A quoi sert le compte?
Inscrivez-vous

Pour votre propre usage (à partir de 13 ans)

loading

En cliquant sur "Inscrivez-vous", vous acceptez nos Conditions d’utilisation et vous reconnaissez avoir lu et accepter notre Politique de Confidentialité des données.

corporativelanding_tiempo-de-reaccion_social_picture
  • Accédez à une batterie de tests cognitifs pour évaluer le temps de réponse

  • Identifiez et évaluez la présence d'altération ou déficits

  • Instruments valides pour améliorer ou réhabiliter le temps de réaction ainsi que d'autres habiletés cognitives

loading

Comment définir le Temps de réaction ou temps de réponse?

Le Temps de réaction ou temps de réponse fait référence à la quantité de temps qui passe entre le moment où nous percevons quelque chose jusqu'au moment où nous réagissons ou apportons une réponse en conséquence. Par conséquent, c'est la capacité à détecter, traiter et dar une réponse à un stimulus.

Le temps de réaction dépend de plusieurs facteurs :

  • Perception: Voir, entendre ou sentir le stimulus est indispensable pour avoir un bon temps de réaction. Lors d'une course d'atlétisme, lorsque le juge de ligne donne le coup de feu du départ, le son arrive aux oreilles des atlètes (ils perçoivent le stimulus).
  • Traitement: Il faut se concentrer et bien comprendre l'information pour avoir un bon temps de réaction. Si nous suivons l'exemple antérieur, lorsque les atlètes entendent le son du départ, ils savent distinguer le son, du bruit de la foule et comprennent qu'ils doivent courir (ils traitent le stimulus).
  • Réponse: L'agilité motrice est nécessaire pour agir face à un stimulus et avoir un bon temps de réaction. Lorsque les atlètes ont perçu et traité correctement le signal, ils commencent à bouger leurs jambes (ils répondent au stimlus).

Si l'un de ces processus est altéré, le temps de réponse sera également affecté. C'est-à-dire que si atlète avait un mauvais temps de réaction, il serait en désavantage face au reste de ses adversaires. Par ailleurs, le temps de réaction inclut obligatoirement un composant moteur, à la différence de la vitesse de traitement. C'est la raison pour laquelle avoir un bon temps de réaction est associé au fait d'avoir de bons réflexes.

Dans l'exemple, la chaîne de processus (percevoir, traiter et répondre) est menée à bien en question de millisecondes, mais le temps de réaction peut varier selon différents facteurs:

  • Complexité du stimulus: Plus il sera complexe, plus il y aura d'informations à traiter et cela prendra plus de temps.
  • Familiarité, préparation et attentes: S'il faut répondre à des stimuli connus et auxquels nous avons déjà apporté une réponse dans le passé, le temps dédié pour traiter l'information est moindre. Moins d'information nous aurons à traiter, plus notre réponse sera rapide. Les atlètes savent que le juge de ligne va donner le départ, leur temps de réaction est par delà plus rapide.
  • Etat de l'organisme: La fatigue, l'attention (être endormi), la chaler, l'âge avancé ou même un repas copieux ou des substances comme l'alcool ou des drogues peuvent affecter de manière négative le temps de réaction. Ils peuvent affecter aussi bien la détection du stimulus comme le traitement de celui-ci et sa réponse.
  • Modalité sensorielle stimulée: Le temps de réponse est moindre lorsque le stimulus qui déclenche la réponse est auditif et non visuel, en effet les stimulus auditifs demandent un traitement moins long. Chaque modalité sensorielle engendre un temps de réaction différent.

En plus des facteurs expliqués, le type de stimulus que nous traitons affectera également notre temps de réponse:

  • Simple: il n'y a qu'une seule réponse à un stimulus unique. Par exemple, cliquez sur la barre "espace" du clavier lorsqu'apparaît un mot à l'écran.
  • De choix: il y a plusieurs réponses à différents stimuli. Par exemple, cliquez sur la flèche gauche du clavier si vous voyez apparaître un mot en anglais et cliquez sur la flèche droite du clavier lorsque vous voyez un mot en français.
  • De Sélection: il y a plusieurs stimuli mais nous ne devons répondre qu'à un d'entre eux. Par exemple, cliquez sur la barre "espace" du clavier lorsqu'apparaît un mot en français. Si un mot en anglais apparaît, ne touchez aucune touche.

Pourquoi le temps de réaction est si important et comment affecte-t-il notre quotidien? Avoir un bon temps de réaction nous permet d'être rapides et efficaces au moment de répondre à des stimuli et à des situations : lors d'une conversation, au volant, au sport... Un temps de réaction adéquat nous apporte des bénéfices, mais il faut traiter l'information correctement : Si on nous pose une question lors d'une interview, ce qu'on attend de nous est que nous répondions bien et vite. Heureusement, le temps de réaction est quelque chsoe que nous pouvons travailler et améliorer.

Exemples de temps de réponse

  • Si nous conduisons une voiture et que tout d'un coup un piéton traverse devant nous, le temps qui passe entre le moment où nous voyons le piéton et le moment où nous freinons, est notre temps de réaction. Cette habileté cognitive peut nous sauver de beaucoup d'accidents.
  • Lors d'un combar de boxe ou un match de foot, il faut absolument savoir détecter les mouvement de notre rival, savoir ce qu'il prétend faire et réagir le plus rapidement et précisement possible.
  • Vous êtes dans un immeuble et tout d'un coup, vous vous rendez compte qu'il y a le feu. Le temps que vous prendriez à prendre un extincteur correspondrait à votre temps de réaction.
  • Le temps que prend un élève à courir une fois qu'il a entendu le signal du professeur correspond à son temps de réaction.
  • Lorsqu'un agent de sécurité détecte une activité suspecte, le temps qui prend pour réagir peut être crucial au moment de réussir l'intervention. S'il détecte un vol par exemple, le temps de réaction correspondrait au temps qu'il met une fois perçu le vol jusqu'au moment où il commence la poursuite.

Pathologies et troubles associés au temps de réponse

N'importe quel type de trouble qui engendre des problèmes de perception, de traitement de l'information ou moteurs, va affecter le temps de réaction. C'est la raison pour laquelle le temps de réaction est une habileté cognitive très sensible aux altérations. Par exemple, les problèmes de vision ou d'audition, comme la cécité ou la surdité, peuvent engendrer des problèmes au niveau du temps de réaction à cause de l'endommagement de la perception. Les personnes souffrant de bradypsychie ou de démence comme la maladie d'Alzheimer peuvent voir leur vitesse de traitement réduite, ce qui affete le temps de réaction. Les personnes impulsives ou souffrant de TDAH peuvent également voir affectée leur vitesse de traitement et par conséquent le temps de réponse. Les personnes souffrant d'akinésie ou de bradykinésie (comme les patients atteints de la maladie de Parkinson) ou encore de problèmes d'ordre moteurs comme l'hémiparésie ou d'autres paralysies, peuvent également avoir des problèmes au moment de donner une réponse motrice. Généralement, pour n'importe quelle maladie neurodégénérative comme celles de la maladie d'Alzheimer, de Parkinson, la sclérose en plaques ou la maladie de Huntington, le temps de réaction est affecté par la lésion cérébrale dérivée de la maladie. Finalement, les problèmes cérébraux dérivés de traumatismes crâniens ou d'ictus peuvent également affecter ces trois processus ce qui engendre des conséquences sur le temps de réaction.

Le trouble qui affecte le plus la vitesse avec laquelle nous traitons une information est celui des lésions axonales diffuses. Généralement, lorsque notre cerveau souffre une confusion (dû à un coup sur la tête ou pour avoir freiner très fort en voiture, par exemple), ses connexions peuvent être endommagées. Le mouvement qui se produit dans le cerveau entraîne la fracture ou le déchirement des axones (partie du neurone qui nous permet de communiquer avec les autres neurones, la substance blanche du cerveau). Ce dommage au niveau des axones ne se produit pas dans une zone concrète du cerveau, les axones sont endommagés au fur et à mesure et par delà engendre un dommage diffus. Ceci entraîne un ralentissement du traitement et par delà un temps de réaction plus lent. Malheureusement, c'est quelque chose de relativement commun qui peut être dû à un mauvais diagnostic.

D'un autre côté, le temps de réaction n'est pas seulement altéré par une lésion cérébrale, en effet il existe plusieurs circonstances propres à notre quotidien qui peuvent baisser la qualité de cette habileté cognitive. Le sommeil, l'humeur, l'anxiété, le manque d'attention sont des facteurs qui peuvent également altérer le temps de réaction. Comparé au reste des facteurs, il est beaucoup plus facile et rapide de se rétablir de ces derniers.

Comment mesurer et évaluer le temps de réaction?

Le temps de réaction est présent dans la majorité des activités de notre quotidien. Le fait que nous puissions interagir correctement avec notre entourage et réagir face aux imprévus dépend directement de notre temps de réaction. De cette façon, évaluer notre temps de réaction peut être d'une grande aide dans plusieurs domaines : dans le domaine scolaire (il nous permettra de savoir si un enfant à des problèmes de perception, de traitement ou des problèmes moteurs), dans le domaine de la santé (pour détecter des problèmes légers chez des patients) ou dans le domaine professionnel (pour savoir quels employés sont les mieux préparés pour certaines activités qui impliquent agir rapidement face à certaines circonstances).

Les tests offerts par CogniFit pour mesurer le temps de réaction sont basés sur les tests NEPSY, Variables of Attention (TOVA), Continuous Performance Test (CPT), Test of Memory Malingering (TOMM) et le Visual Organisation Task (VOT). En plus de mesurer le temps de réponses, ces tests mesurent également la mémoire de travail, le balayage visuel, la coordination oeil-main, l'inhibition, l'actualisation, la dénomination, la perception visuelle, la mémoire contextuelle, la reconnaissance, l'attention et la perception spatiale.

  • Test de Recherche REST-COM: Des objets apparaissent durant un bref instant. Il faut sélectionner le mot qui correspond aux images présentées, le plus rapidement possible.
  • Test de Décodage VIPER-NAM: Des images d'objets apparaissent durant un bref instant et disparaissent. Juste après apparaissent quatre lettres, et seulement une correspondra à la première lettre du nom de l'objet. L'objectif est de découvrir cette lettre le plus rapidement possible.
  • Test de Reconnaissance WOM-REST: Trois objets apparaissent à l'écran. Tout d'abord, il faudra se souvenir de l'ordre de présentation de ces trois objets le plus rapidement possible. Ensuite, quatre séries de trois objets apparaîtront et il faudra identifier la série initiale.
  • Test de Résolution REST-SPER: Plusieurs stimuli en mouvement apparaissent à l'écran. Il faudra cliquer sur les stimuli "objectifs" le plus rapidement possible et éviter les stimuli "intrus".
  • Test de Vitesse REST-HECOOR: Un carré bleu apparaît à l'écran. Il faudra cliquer le plus rapidement possible sur le bouton se trouvant dans le carré. Plus vous cliquerez sur le bouton, meilleurs seront vos résultats.
  • Test de Traitement REST-INH: Pour cet exercice, deux blocs de numéros et formes apparaîtront à l'écran. Tout d'abord, il faudra se centrer sur la taille des formes et indiquer laquelle est la plus haute. Ensuite, il faudra regarder le bloc de numéros et indiquer lequel à la numération la plus élevée.

Comment réhabiliter ou améliorer le temps de réaction?

Le temps de réaction peut être entraîné et amélioré, tout comme les autres habiletés cognitives. CogniFit vous offre la possiblité d'y parvenir de manière professionnelle. La réhabilitation du temps de réaction se base sur la plasticité cérébrale. CogniFit offre une batterie d'exercices cliniques conçus pour réhabiliter les problèmes au niveau du temps de réaction et d'autres fonctions cognitives. Le cerveau et ses connexions neuronales se renforcent en utilisant les fonctions qui dépendent d'eux. Par conséquent, si nous entraînons régulièrement le temps de réaction, les connexions cérébrales des structures impliquées seront plus fortes. Par delà, lorsque nous aurons besoin d'utiliser notre temps de réaction, les connexions seront plus rapides et efficace et amélioreront notre capacité.

CogniFit est composé d'une équipe de profesionnels spécialisée dans l'étude de la plasticité synaptique et la neurogenèse. Cela a permis de créer un programme de stimulation cognitive personnalisé selon les besoins de chaque utilisateur. Ce programme commence par une évaluation précise du temps de réaction ainsi que d'autres fonctions cognitives fondamentales. Selon les résultats obtenus lors de l'évaluation, le programme de stimulation cognitive de CogniFit offre de manière automatique un entraînement cognitif personnalisé afin de renforcer le temps de réponse ainsi que d'autres fonctions cognitives considérés nécessaires après l'évaluation.

Un entraînement adapté et constant est indispensable pour améliorer la mémoire à court-terme. CogniFit dispose d'outils pour évaluer et réhabiliter cette capacité afin d'optimiser au maximum cette fonction cognitive. Pour une bonne stimulation, nous recommandons un entraînement de 15 minutes par jour et ceci deux à trois fois par semaine.

Vous pouvezaccéder au programme de stimulation cognitive de CogniFit via internet. Il existe une grande variété d'activités intéractives sous forme de jeux amusants, lesquels peuvent être réalisés sur ordinateur. Après chaque séance, CogniFit présentera l'avancée de l'état cognitif sur un graphique.

Veuillez entrer votre adresse email