Questions? Feedback? powered by Olark live chat software
Choisissez votre plateforme et achetez
Essayez un mois gratuit avec 10 licences.
A quoi sert le compte?
Inscrivez-vous
loading

En cliquant sur "Inscrivez-vous", vous acceptez nos Conditions d’utilisation et vous reconnaissez avoir lu et accepter notre Politique de Confidentialité des données.

Alzheimer

Entrainement cognitif pour renforcer les habiletés affectées par Alzheimer et aider les malades en stade léger.

  • Aide à réduire le risque de souffrir un déclin cognitif.

  • Aide les malades atteints d'Alzheimer en stade léger

  • Accédez aux résultats et progrès de votre famille. Essayez-le gratuitement!

loading

CogniFit est un programme scientifique composé d'exercices spécifiques capables d'aider à améliorer les habiletés cognitives affectées par la maladie d'Alzheimer et d'autres formes de démence.

Les exercices mentaux de stimulation cérébrale que nous vous proposons sont validés cliniquement et ont été créés par uneéquipe de neurologues et psychologues cognitifs en appliquant les dernières découvertes, traitements et avancées sur le cerveau. Les chercheurs ont découvert que la perte de réserve cognitive peut être réduite si le cerveau est exercé de manière adéquate.

Grâce aux entraînements proposés par CogniFit, vous pourrez entraîner les habiletés les plus affaiblis selon votre état cognitif. Nos habiletés cognitives se sont basées sur de nombreuses études qui valident la fiabilité de nos résultats.

CogniFit est un entraînement innovateur qui s'adapte aux particularités de chaque utilisateur et aide à combattre les premiers symptômes d'Alzheimer, en retardant les effets des maladies neurodégénératives grâce à la création d'une meilleure réserve cognitive. Tous les exercices visent à aider à transférer les habiletés cognitives entraînées aux principales fonctions de la vie quotidienne.

Technologie CogniFit

Scientifiquement appouvée

Activités pour les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer

1

Evaluation et diagnostic personnalisé . Détection du déclin cognitif.

2

Maintien des habiletés cérébrales les plus détériorées.

3

Renforce les zones spécifiques susceptibles de souffrir une détérioration cognitive.

Compte tenu qu'il n'existe aucun traitement définitif, la détection précoce de la maladie d'Alzheimer est vitale pour ralentir ses effets négatifs. Symptômes comme la confusion, la perte de mémoire ou d'attention, les toubles moteurs et changements d'humeur peuvent être des indicateurs d'une détérioration cognitive.

Si les neurones ne reçoivent pas de stimulations de la part de leurs cellules voisines, ils s'atrophient et meurent. En entraînant le cerveau avec CogniFit de nouvelles connexions neuronales se développent lesquelles forment à la fois davantage de connexions. Et bien qu'il n'y existe rien qui garantisse la prévention de la démence, des exercices peuvent être mis en place pour aider à avoir plus d'autonomie et une vie plus agréable plus longtemps. Une détection précoce et l'application de traitements peuvent marquer une importante différence.

Peut-on prévenir la maladie d'Alzheimer?

Une vie saine peut aider à maintenir notre cerveau jeune et réduire le risque de souffrir de la maladie d'Alzheimer.

Une bonne activité mentale est liée à une plus faible diminution de l'hippocampe. Cette partie du cerveau est fondamentale pour notre vitalité cognitive, compte tenu que c'est là où sont gardés nos souvenirs et qu'elle est le plus souvent la première affectée par cette maladie.

Mème s'il peut exister des prédisposiions génétiques pour souffrir la maladie d'Alzheimer, faire des exercices mentaux peut aider à freiner autant son apparition que les phases d'Alzheimer.

Alzheimer - Que se passe-t-il dans le cerveau?

La maladie d'Alzheimer (EA) affecte la mémoire, la pensée et le comportement des personnes âgée. EA avance inexorablement, et a pour conséquences que les personnes atteintes de cette maladie oublient peu à peu les connaissances acquises tout au long de leur vie. Finalement, les patients finissent par oublier jusqu'aux noms des membres de leur famille. Alors que la majorité des scientifiques pensent que la EA n'est pas une partie normale du vieillissement, un débat très intense est toujours d'actualité pour expliquer ses causes.

La maladie d'Alzheimer affecte une grande partie du cerveau. Une de ses raisons est l'interruption de la manière où les charges électriques se déplacent dans les cellules tout comme l'activité des neurotransmetteurs. Ceci provoque une interruption de la communication entre les cellules nerveuses, ce qui affecte plusieurs fonctions du cerveau.

La maladie d'Alzheimer détruit également les tissus nerveuz dans toutes les parties du cerveau. Ceci entraîne une réduction considérable du cerveau, ce qui affecte pratiquement toutes ses fonctions. La contraction est sévère dans la partie du cerveau connue sous le nom d'hyppocampe - qui est responsable autant de la mémoire de travail que de la création de nouveaux souvenirs. Alzheimer entraîne également le plissement du cortex, ce qui endommage les parties chargées de penser, se souvenir et de planifier. Les espaces du cerveau remplis de fluide des ventricules s'agrandissent.

Sous le microscope, on observe que les tissus atteints de la maladie d'Alzheimer ont peu de cellules nerveuses et synapses comparé à un cerveau sain. Il existe également des agglomérations anormales de fragments de protéines connus comme des plaques, qui s'accumulent entre les cellules nerveuses, comme les noeuds dans les cellules nerveuses mortes ou moribondes. Les noeuds sont formés par des filaments torsadés d'une autre protéine. Autant les noeuds que les plaques sont considérés comme la cause principale de la perte de tissu et de la mort des cellules dans le cerveau d'une personne souffrant de la maladie d'Alzheimer. Avec la formation de noeuds dans le cerveau, les voies se décomposent et se désintègrent, ce qui altère l'approvisionnement de nutriments aux cellules, conduisant à sa mort. D'un autre côté, les plaques sont en majorité composées de bêta-amyloïdes qui bloquent les signaux d'une cellule à une autre dans la synapse.

Etant donné que la maladie d'Alzheimer évolue en différents stades, ces plaques et noeuds se propagent par le cortex. Ils commencent par s'étendre dans les zones du cerveau chargées de la mémoire, la planification, la pensée et l'apprentissage, avant de passer par lasuite aux zones associées à la parole et la compréhension ainsi que celles liées à la détection des aspects qui entourent l'individu. Aux stages les plus avancés, le cortex est extrêmement touché, ce qui amplifie la mort des cellules et entraîne la contraction du cerveau.

Le taux de progression de la maladie varie d'un patient à un autre, de 8 à 20 ans d'espérance de vie.

Références

Korczyn dC, Peretz C, Aharonson V, et al. - El programa informático de entrenamiento cognitivo CogniFit produce una mejora mayor en el rendimiento cognitivo que los clásicos juegos de ordenador: Estudio prospectivo, aleatorizado, doble ciego de intervención en los ancianos. Alzheimer y Demencia: El diario de la Asociación de Alzheimer de 2007, tres (3): S171.

Shatil E, Korczyn dC, Peretzc C, et al. - Mejorar el rendimiento cognitivo en pacientes ancianos con entrenamiento cognitivo computarizado - El Alzheimer y a Demencia: El diario de la Asociación de Alzheimer de 2008, cuatro (4): T492.

Verghese J, J Mahoney, Ambrosio AF, Wang C, Holtzer R. - Efecto de la rehabilitación cognitiva en la marcha en personas mayores sedentarias - J Gerontol A Biol Sci Med Sci. 2010 Dec;65(12):1338-43.

Thompson HJ, Demiris G, Rue T, Shatil E, Wilamowska K, Zaslavsky O, Reeder B. - Telemedicine Journal and E-health Date and Volume: 2011 Dec;17(10):794-800. Epub 2011 Oct 19.

Veuillez entrer votre adresse email