Choisissez votre plateforme et achetez
Essayez un mois gratuit avec 10 licences.
A quoi sert le compte?
Inscrivez-vous

Pour votre propre usage (à partir de 13 ans)

loading

En cliquant sur "Inscrivez-vous", vous acceptez nos Conditions d’utilisation et vous reconnaissez avoir lu et accepter notre Politique de Confidentialité des données.

corporativelanding_adiction-training_social_picture
  • Accédez aux entraînements cérébraux de CogniFit

  • Mettez votre cerveau au défi. Stimulez, activez et renforcez vos principales capacités cognitives

  • Rapport de résultats complet, effort, progrès et évolution

loading

Stimulation et réhabilitation cognitives pour le traitement des addictions et des troubles liés à la consommation de substances.

La batterie de réhabilitation et de stimulation cognitive de CogniFit est un instrument scientifique leader dans son domaine, utile à toute personne souhaitant appliquer un traitement de l'addiction et/ou des troubles neurocognitifs induits par une consommation de substances.

Cette batterie de stimulation et de réhabilitation cognitives permet de stimuler et renforcer les mécanismes cérébraux impliqués dans l'addiction aux substances, ainsi que réhabiliter les principales capacités cognitives affectées après un abus prolongé.

  • TRAITEMENT DE L'ADDICTION : La dépendance aux substances se manifeste par un fonctionnement inadéquat de la structure cérébrale responsable du contrôle comportemental et de la modulation comportementale. Le programme d'intervention neurocognitive de CogniFit permet de renforcer les mécanismes cérébraux (traitement de l'attention, contrôle cognitif ou inhibition) impliqués dans le développement ou le maintien de la dépendance, en aidant .
  • TRAITEMENT DES TROUBLES LIÉS À LA CONSOMMATION DE SUBSTANCES : La consommation de drogues ou de substances favorise l'apparition de déficits neuropsychologiques. Le programme d'intervention de CogniFit permet de stimuler et de réhabiliter les principales capacités cognitives affectées après un abus prolongé (entre autres :mémoire, capacité d'attention ou de concentration, fonctions exécutives).

CogniFit est un outil de stimulation cognitive et de réhabilitation cognitive validé, à même d'aider à améliorer l'efficacité et l'adhésion du traitement des dépendances. Cet instrument clinique se compose d'une batterie de jeux cérébraux en ligne simples, automatisés et entièrement accessibles pour presque tous.

Les activités incluses dans cette batterie combinent différents exercices thérapeutiques, techniques de réadaptation et stratégies d'apprentissage visant à stimuler la plasticité cérébrale des personnes qui souffrent ou ont souffert de problèmes de dépendance ou de troubles cognitifs dus à la consommation de substances.

À qui s'adresse cet entraînement ?

L'utilisation de ce programme est simple et accessible à presque tous, même aux personnes non familières des programmes d'ordinateur, des neurosciences ou des batteries d'intervention cognitive.

Le degré de détérioration cognitive associé à la consommation de substances a un impact négatif sur le fonctionnement quotidien et peut être très invalidant voire avoir des conséquences dramatiques. Par conséquent, on conseille à ces personnes de réaliser une stimulation cognitive et un traitement de réhabilitation. L'entraînement cognitif de CogniFit pour les addictions est conçu pour permettre aux personnes qui souffrent ou ont souffert d'addictions d'évaluer et d'améliorer leurs capacités cognitives et de mieux s'adapter dans leur vie quotidienne.

Afin de faciliter l'atteinte de cet objectif, cet outil clinique a été conçu de façon intuitive et facile d'utilisation.

C'est pour cela que CogniFit dispose de différentes plateformes en fonction de la personne qui va réaliser l'entraînement cognitif pour les addictions : l'utilisateur lui-même, un proche, un patient ou les participants à une recherche.

Jeunes, adultes, personnes âgées souhaitant améliorer leur état cognitif - Améliorer et connaître mon état cognitif : Toute personne ayant besoin d'aide pour vaincre la dépendance ou souhaitant améliorer son état cognitif à la suite d'une dépendance peut utiliser la plateforme de CogniFit. L'entraînement cognitif pour les dépendances s'adapte aux forces et aux faiblesses des capacités cognitives les plus couramment altérées dans la dépendance, selon les besoins spécifiques de chaque usager. CogniFit évalue les résultats cognitifs, fournit un feedback utile à l'utilisateur et crée un programme d'entraînement spécifique basé sur ses performances.

L'entraînement cognitif de CogniFit pour les addictions est un bon complément pour les thérapies non pharmacologiques qui cherchent à restaurer les capacités cognitives altérées dans la dépendance.

Proches ou soignants - Aider mes proches à améliorer leur santé cognitive : La famille joue un rôle fondamental dans la réhabiliation des personnes qui souffrent ou ont souffert d'addiction. CogniFit permet à chacun d'utiliser sa plateforme et de gérer facilement l'entraînement cognitif pour les membres de sa famille, sans nécessité de connaissances spécifiques.

Avec CogniFit, il est possible de gérer l'entraînement cérébral des membres de notre famille sans sortir de chez nous.

L'entraînement cognitif pour l'addiction s'adresse à des personnes d'âges différents, et permet de stimuler les principales capacités cognitives altérées chez les jeunes ou les personnes âgées qui consomment des drogues depuis longtemps.

Professionnels de la santé - Appliquer la stimulation cognitive et la réhabilitation cognitive à mes patients : l'entraînement cognitif de CogniFit pour les addictions permet aux médecins, psychologues et autres professionnels de la santé de pratiquer un traitement cognitif présentiel ou à distance, ou de faciliter l'intervention pendant les séances avec des patients ayant des difficultés cognitives associées à la consommation de substances.

Les données et les résultats de CogniFit aident à comprendre l'étendue de la détérioration cognitive dans l'addiction. Ces données sont également utilisées par le système lui-même pour adapter l'entraînement aux besoins spécifiques du patient. Les renseignements fournis sur les forces et les faiblesses de l'utilisateur peuvent aider à planifier le meilleur traitement pour le patient.

Le praticien peut décider s'il préfère que le patient s'entraîne à domicile (suivi à distance par professionnel), ou s'il préfère que le patient réalise l'entraînement pendant la séance. Le praticien aura toujours accès aux données du patient, tout comme à ses progrès et son évolution cognitive.

Chercheurs et scientifiques - Stimuler et étudier les caractéristiques neuropsychologiques des personnes participant à la recherche : la plateforme de CogniFit pour les chercheurs et les scientifiques peut aider les chercheurs et les scientifiques du monde entier à approfondir et à élargir leurs connaissances en neurosciences sur les avantages de l'entraînement cognitif pour les personnes souffrant de dépendance ou d'autres problèmes connexes.

CogniFit cherche à faire gagner du temps à l'équipe de recherche et aux participants en recueillant automatiquement les données et en les gérant de façon pratique et simple.

Technologie leader

L'évaluation cognitive et la réhabilitation cognitive des personnes ayant des conduites addictives est une pratique de plus en plus répandue dans le traitement des dépendances. Cependant, tous les programmes de stimulation cognitive ou de réhabilitation ne se valent pas.

CogniFit l'outil leader dans ce domaine. Cet instrument clinique et multidimensionnel est utilisé par les centres de rééducation, les hôpitaux, les familles, les universités et les équipes scientifiques du monde entier. Son système breveté se distingue par sa fonctionnalité et sa facilité d'utilisation :

  • Évaluation quantitative validée : La technologie CogniFit comprend une évaluation quantitative validée qui mesure avec précision les capacités impliquées dans la dépendance et détecte les troubles neurocognitifs causés par l'abus de substances (cette évaluation est normalisée selon le groupe démographique et l'âge).
  • Personnalisation de l'intervention cognitive : Une fois les forces et les faiblesses cognitives déterminées, CogniFit utilise des algorithmes brevetés et la technologie de l'intelligence artificielle (IA) pour assigner automatiquement aux sujets présentant une déficience fonctionnelle un programme de réhabilitation cognitive personnalisé, axé sur l'amélioration ou la récupération des fonctions cognitives altérées. CogniFit se charge d'ajuster le régime de réhabilitation cognitive aux besoins de chaque utilisateur.
  • Variété et nouveauté : CogniFit introduit de la variété dans tous ses exercices d'entraînement cérébral, de façon à ce que les activités représentent toujours un défi pour notre cerveau.
  • Défi : CogniFit stimule les capacités fondamentales impliquées dans la dépendance et réhabilite les capacités cognitives affectées après un abus prolongé de substances. Les différents jeux cérébraux qui composent cet outil s'adaptent aux performances de chaque utilisateur, offrant un niveau de difficulté croissant. Chaque tâche d'entraînement est configurée de façon à ce que la difficulté augmente au fur et à mesure que la capacité de l'utilisateur s'améliore, ou diminue si l'utilisateur est incapable de l'exécuter. Ainsi, les activités ne provoquent pas de frustration car elles s'adaptent aux caractéristiques personnelles de chaque utilisateur (âge, déficits et/ou troubles cognitifs, etc.).

Como CogniFit aide-t-il dans le traitement de l'addiction

Les dépendances se manifestent par un schéma cognitif qui remplit deux conditions : un échec récurrent dans les mécanismes de contrôle comportemental, et la poursuite du comportement malgré les conséquences négatives qu'il provoque. Diverses théories mettent l'accent sur l'implication du cortex préfrontal dans les dépendances. Le mauvais fonctionnement de cette structure cérébrale favorise le manque de contrôle et de modulation comportementale.

L'arrivée de la dépendance et son maintien est fortement liée à une altération de certains mécanismes neurocognitifs (traitement attentionnel, mémoire, contrôle cognitif ou inhibition). C'est pourquoi l'état des capacités cognitives peut jouer un rôle clé dans la prévention des dépendances et des rechutes. CogniFit entraîne ces capacités cognitives de base nécessaires dans la prise de décision.

Comment CogniFit aide-t-il à traiter les troubles liés à la consommation de substances ?

La consommation de drogues ou la dépendance aux substances, qu'elle soit actuelle ou passée, est associée à des changements neurologiques et anatomiques, ainsi qu'à une déficience cognitive touchant divers domaines neurocognitifs (mémoire, fonctions exécutives, attention ou concentration, perception, etc.)

Comme plusieurs études l'ont démontré, les consommateurs de drogues sont susceptibles de souffrir de troubles neuropsychologiques et donc susceptibles de nécessiter un traitement de réadaptation cognitive.

Les sujets qui entreprennent un traitement pour contrôler leur dépendance tendent à présenter ce que certains auteurs décrivent comme un "brouillard cognitif". Il s'agit d'un état de confusion légère qui rend difficile pour les sujets les activités impliquant l'attention, la concentration ou la compréhension d'instructions. Remédier à la déficience cognitive subie par ces patients a un impact très positif sur leurs performances dans la vie quotidienne. Une bonne capacité d'apprentissage et d'assimilation d'informations nouvelles est liée à de meilleurs résultats et à une plus grande adhésion au traitement.

CogniFit agit sur les capacités cognitives qui peuvent être altérées par une consommation prolongée de substances. L'entraînement cognitif pour les addictions de CogniFit cherche à répondre ou à faciliter le besoin de réhabilitation neurocognitive chez ces personnes.

Capacités cognitives affectées en fonction de la substance consommée : Les études scientifiques montrent invariablement qu'une détérioration des fonctions neuropsychologiques (en particulier des fonctions exécutives) est liée à la dépendance et à la consommation durable de diverses drogues. La consommation des substances suivantes s'accompagne souvent de troubles cognitifs :

  • Cannabis : attention, flexibilité cognitive, inhibition et vitesse de traitement.
  • Cocaïne : flexibilité cognitive, inhibition, mémoire de travail, vitesse de traitement, attention (particulièrement l'attention divisée), mémoire visuelle, perception spatiale, surveillance et temps de réaction.
  • Héroïne et autres opioïdes : flexibilité cognitive, planification, mémoire de travail, attention, inhibition, vitesse de traitement.
  • Ectasie : attention, inhibition, planification et flexibilité cognitive.
  • Amphétamines : attention, inhibition, mémoire de travail et flexibilité cognitive.
  • Alcool : mémoire du travail, attention, inhibition, vitesse de traitement, mémoire, perception spatiale.
  • Nicotine: mémoire (surtout mémoire de travail).

Capacités cognitives entraînées

La consommation de drogues ou de substances favorise la détérioration fonctionnelle du cerveau, l'immunosuppression, les problèmes nutritionnels et les troubles du système nerveux qui peuvent mener à un désordre des capacités cognitives. Cet entraînement cognitif pour l'addiction vise à entraîner les capacités cognitives les plus fréquemment altérées chez les personnes qui souffrent ou ont souffert d'une dépendance aux substances.

Attention

  • Attention partagée: L'attention partagée est la capacité de notre cerveau à s'occuper de différents stimuli ou tâches en même temps. Cependant, la plupart des médicaments entraînent une perturbation dans l' attention en général. L'attention partagée est particulièrement affectée chez les consommateurs de cocaïne.

Perception

  • Perception spatiale: La perception spatiale nous permet d'être conscients de notre relation avec l'environnement dans l'espace qui nous entoure. Elle est principalement touchée chez les consommateurs de cocaïne et/ou d'alcool.

Mémoire

  • Mémoire de travail: La Mémoire La mémoire de travail est la capacité cognitive qui nous permet de stocker et de manipuler temporairement l'information. Elle est aussi souvent affectée par la consommation de nombreux types de substances. La détérioration de la mémoire de travail est mise en évidence dans l'usage de la cocaïne, de l'héroïne (ou d'autres opioïdes), des amphétamines, de l'alcool et/ou de la nicotine.
  • Mémoire visuelle: La mémoire visuelle est la capacité de retenir un certain nombre d'informations visuelles telles que des lettres, des chiffres, des couleurs, etc. Les consommateurs de cocaïne sont ceux qui souffrent le plus de la détérioration de cette capacité.

Fonctions exécutives et raisonnement

  • Flexibilité cognitive: La flexibilité cognitive est l'une des capacités cognitives les plus touchées par la consommation de drogues. Il s'agit de la capacité d'adapter son comportement et sa pensée à des situations nouvelles, changeantes ou inattendues. Elle est couramment modifiée dans le cas de dépendance au cannabis, à la cocaïne, à l'héroïne (ou autres opioïdes), à l'ecstasy et/ou aux amphétamines.
  • Inhibition: L'inhibition est ce qui nous permet de contrôler les réponses impulsives ou automatiques, et de générer des réponses fondées sur l'attention et le raisonnement. Les personnes qui ont abusé ou consommé du cannabis, de la cocaïne, de l'héroïne (ou d'autres opioïdes), de l'ecstasy, des amphétamines et/ou de l'alcool peuvent présenter des déficits cognitifs.
  • Vitesse de traitement: La vitesse de traitement le temps qu'il faut à une personne pour accomplir une tâche mentale. Les personnes qui souffrent ou ont souffert d'une quelconque forme de dépendance au cannabis, à la cocaïne, à l'héroïne (ou à d'autres opioïdes) et/ou à l'alcool peuvent voir leur vitesse de traitement réduite.
  • Surveillance: La surveillance est la capacité cognitive qui permet de savoir si nous prenons les mesures appropriées pour atteindre un objectif et de corriger notre comportement si nous ne le faisons pas. Elle est souvent affectée chez les consommateurs de cocaïne.
  • Planification : La planification est très importante dans notre vie quotidienne, car elle nous permet de nous projeter dans l'avenir, en anticipant mentalement la bonne façon d'accomplir une tâche ou d'atteindre un objectif précis. L'altération de cette capacité est fréquente chez les consommateurs d'héroïne (ou d'autres opioïdes) et/ou d'ecstasy.

Coordination

  • Temps de réaction: La détérioration du temps de réaction est liée à l'addiction à la cocaïne. Les personnes ayant un déficit dans le temps de réponse peuvent avoir des difficultés à réagir rapidement à un stimulus.

Comment renforcez les capacités cognitives ?

Un grand nombre d' études scientifiques montrent que l'entraînement cérébral CogniFit permet d'activer et de renforcer diverses capacités cognitives fondamentales grâce à la plasticité cérébrale.

Lorsque nous mettons en œuvre le programme d'entraînement de CogniFit, le cerveau active une série de modèles d'activation neuronale. L'activation répétée de ces modèles pendant l'entraînement cognitif peut aider à créer ou renforcer de nouvelles synapses et de nouveaux circuits neuronaux impliqués dans différentes capacités cognitives. De cette façon, nous pourrions récupérer et/ou renforcer les fonctions cognitives faibles ou altérées.

Le programme de stimulation cognitive de CogniFit pour les personnes dépendantes vise à stimuler le potentiel d'adaptation du système nerveux et à aider le cerveau à se rétablir des troubles structurels ou fonctionnels chez les personnes dépendantes dont les capacités cognitives sont affectées.

Que vais-je obtenir avec l'entraînement cérébral de CogniFit ?

Malgré la possible détérioration due à la dépendance, il est possible de renforcer et de stimuler différentes capacités cognitives. Cet entraînement cherche à :

  • AUGMENTER LA RÉSERVE COGNITIVE: augmenter les réserves cognitives grâce à des activités visant à rétablir la fonction des capacités cognitives altérées. Cela peut aider l'utilisateur à agir et se comporter de manière plus fonctionnelle dans ses activités quotidiennes.
  • OPTIMISER LE FONCTIONNEMENT DES CPAACITÉS COGNITIVES : Réalisé à la fréquence appropriée, l'entraînement cognitif peut aider le cerveau à modifier sa structure et son activité de façon à optimiser le fonctionnement de nos capacités cognitives.
  • RÉCUPÉRER OU AMÉLIORER LES CAPACITÉS ENDOMMAGÉES : les dépendances ont tendance provoquer un certain type de déficit cognitif ayant des répercussions plus ou moins importantes sur la vie quotidienne. La réhabiliation cognitive donne la possibilité de ré-entraîner ces capacités cognitives.

Bien que la réhabilitation cognitive ne puisse pas rétablir la fonctionnalité des tissus cérébraux morts, elle peut stimuler les zones adjacentes aux tissus endommagés et assumer sa fonction, ou une partie de celle-ci.

Jeux et tâches contenus

Cette ressource scientifique multi-dimensionnelle compte plus de 30 jeux cérébraux et 20 tâches d'évaluation. En voici quelques exemples :

  • Jeu cérébral ruban numérique : Jeu permettant d'entraîner, entres autres, les processus de supervision mentale, et d'activer et renforcer notre capacité de surveillance. Améliorer cette capacité cognitive peut nous aider à être plus efficaces dans de multiples domaines de notre vie quotidienne (travail, éducation, famille...) nous permettant de détecter quand notre comportement ne s'adapte pas aux circonstances et quand il nous faut corriger notre plan d'action. Cela arrive, par exemple, lorsque nous passons un examen ou rédigeons un texte. Lorsque nous constatons que nous avons fait une erreur, nus nous employons à la corriger.
  • Jeu cérébral du carrefour : Pour avancer dans le jeu, nous devons empêcher les balles se heurter les unes aux autres, en plaçant des pierres au niveau du carrefour. Cela exige différentes capacités cognitives, la planification notamment. En faisant des efforts pour planifier nos déplacements, nous pouvons améliorer cette capacité cognitive. Dans la vie quotidienne, la planification nous sert à établir des itinéraires de conduite optimisés par exemple.
  • Jeu cérébral casse-perle : Dans ce jeu, nous devons déplacer la plate-forme pour diriger la balle afin qu'elle casse toutes les briques. Cette activité fait travailler notre attention partagée. Nous utilisons cette capacité cognitive lorsque nous devons prendre soin de plusieurs enfants à la fois, par exemple. En améliorant notre attention partagée avec ce jeu, nous pourrions également être en mesure d'effectuer simultanément d'autres activités de notre vie quotidienne.
  • Test de simultanéité DIAT-SHIF : Cette tâche a été développée à partir d'un test classique appelé Stroop Test. Ce test d'évaluation cognitive évalue la capacité d'un sujet à répondre à deux stimuli en même temps. Dans l'un des stimuli, l'utilisateur doit faire face à un changement de stratégie et donner une nouvelle réponse. Dans l'autre stimulus, il doit gérer en même temps le monitoring et la capacité visuelle.
  • Jeu cérébral La chasse aux neurones : Dans ce jeu d'entraînement cérébral, nous devons nous concentrer sur les stimuli qui apparaissent à l'écran et détecter avec précision les objectifs pertinents. La pratique de cet exercice peut renforcer les connexions cérébrales liées aux différents types d'attentions. L'amélioration de cette capacité cognitive nous permet de nous concentrer plus efficacement sur les stimuli pertinents de notre environnement. Cela peut nous aider, par exemple, à éviter de perdre des informations pertinentes dans le discours d'un collègue ou les demandes de notre responsable.
  • Jeu cérébral Contrôleur de traffic : Pour avancer dans ce jeu d'entraînement cérébral, nous devons changer la couleur du feu de circulation avant que les collisions se produisent. Pour y parvenir, nous devons être très rapides dans le traitement et l'évaluation des directions et des vitesses des véhicules qui apparaissent à l'écran, et être très agiles et précis dans le guidage du mouvement de notre main. En pratiquant cet exercice qui exige de la précision, nous activons et renforçons les connexions neuronales impliquées dans notre capacité de coordination. L'amélioration de cette fonction cognitive importante nous permet d'être plus agiles et efficaces pour répondre aux stimuli et agir dans tous types de situations (conversations, conduite, sport, etc.)
  • Juego cérébral Tombe mur 3D : Nous devons déplacer la plate-forme afin de diriger la balle de façon à ce qu'elle casse les murs quand elle les touche. Ce jeu fait appel, entre autres capacités cognitives, à la perception spatiale. La perception spatiale est également importante, pour la lecture par exemple, car l'ordre et la position de chaque lettre sont essentiels pour comprendre le sens du texte.
  • Test d'identification COM-NAM : Cette tâche a été conçue à partir des tests classiques NEPSY et TOMM. Ce test d'évaluation cognitive évalue la capacité de l'utilisateur à classer les stimuli dans sa mémoire. La classification, ou l'ordre que nous donnons aux choses, est possible grâce à l'identification de similitudes au sein d'un même groupe. Cette tâche vous aidera également à évaluer la rapidité de votre capacité de reconnaissance.
  • Jeu cérébral Explose ballons : Le but du jeu est de faire sauter tous les ballons, en évitant les bombes et les zones rouges. Aux niveaux avancés, l'activité représentera un effort pour notre flexibilité cognitive. Dans la vie de tous les jours, cela nous sert lorsque nous nus retrouvons face à une rue coupée, ou lorsqu'une personne inconnue répond au téléphone alors que nous avons composé un numéro familier.
  • Jeu mental Bombe et tennis : On nous demandera de déplacer la raquette pour frapper les balles de la couleur cible, en évitant le reste des boules et des bombes. Au cours de cette activité, nous utiliserons notre temps de réaction, comme lorsque nous devons retourner une balle après un service en tennis ou en volley-ball.
  • Jeu cérébral Tension parfaite : Nous devons retirer les pièces dans l'ordre correct, afin que le reste ne tombe pas dans le vide. La planification est essentielle pour progresser dans cette tâche. Cette fonction cognitive est cruciale dans notre vie quotidienne. Nous l'utilisons, par exemple, pour organiser notre journée de travail.
  • Test de concentration VISMEM-PLAN : Cette tâche a été inspirée par l'épreuve des chiffres directs et indirects du WMS, ainsi que par les tests classiques TOMM et TOL. L'objectif est d'aider à effectuer une balayage basique des capacités d'organisation, de structuration, d'attention et de systématisation. La concentration a un rôle très important dans la mémoire, c'est pourquoi la tâche emploie des stimuli visuellement simples pour aider l'utilisateur.

CogniFit est unique : avantage de l'utilisation de CogniFit

CogniFit est le principal outil de stimulation cognitive. Les activités d'entraînement cognitif multidimensionnel de CogniFit sont cliniquement normalisées et validées. Elles combinent une série de techniques de réhabilitation classiques que l'équipe de neuroscientifiques de CogniFit a adapté afin de renforcer les capacités cognitives altérées dans les addictions.

Dans l'entraînement cognitif de CogniFit pour les dépendances, la difficulté des activités varient en fonction de notre performance. Le programme s'adapte automatiquement à nos besoins spécifiques, ce qui rend chaque session de formation unique. Le type et la difficulté des activités dépendent de nos résultats pour chacune des capacités cognitives. L'outil mesure constamment notre performance ce qui lui permet de s'adapter rapidement et de fournir un feedback précis.

Après chaque séance d'entraînement cognitif pour la dépendance de CogniFit, l'outil fournit automatiquement un rapport complet sur les résultats de l'utilisateur. Cela permet de suivre aisément l'évolution et les améliorations du statut cognitif dès le début de l'entraînement.

Bien que les activités d'entraînement cognitif soient présentées sous forme de jeux afin de susciter la motivation des utilisateurs, il est essentiel de ne pas confondre entraînement et divertissement. Les programmes de stimulation cognitive de CogniFit reposent sur une base scientifique et possèdent d'autres caractéristiques qui permettent de s'assurer que l'entraînement reçu par le cerveau est approprié. Ces caractéristiques font de CogniFit un excellent choix pour l'entraînement multidisciplinaire, rigoureux et systématique du cerveau. Outre la sécurité apporté par la base scientifique, le support informatique en ligne de CogniFit présente de nombreux avantages :

  • Facile à utiliser : l'interface de CogiFit est simple et permet à tout utilisateur, individuel ou professionnel (chercheur, médecin, psychologue, etc.), d'utiliser l'outil facilement, même sans connaissances informatiques ou neuroscientifiques. Son format interactif permet une gestion agile et efficace des tâches et des résultats.
  • Hautement attractif : L'aspect de l'outil et le type d'activités proposées sont très attractifs. Les différentes tâches cliniques prennent la forme de jeux cliniques interactifs et divertissants, ce qui facilite la motivation et le suivi du traitement.
  • Format interactif et visuel : les instructions de chaque activité sont présentées étape par étape, sous un format interactif et visuel. Cela rend les tâches faciles à comprendre.
  • Rapport complet de résultats : Après chaque séance de formation, CogniFit fournit un feedback rapide, précis et intuitif, vous permettant de connaître vos résultats de manière interactive et fiable.
  • Progrès et évolution : Le programme enregistre automatiquement les résultats de l'utilisateur. Ceci permet à l'utilisateur de suivre sa progression et permet d'autre part au programme de s'adapter automatiquement à l'état actuel de l'utilisateur.
  • Adapté pour chaque utilisateur : CogniFit cherche à être inclusif et accessible afin que chacun puisse jouir d'une meilleure santé cognitive. Nous avons donc adapté l'outil à un grand nombre de contraintes utilisateurs.
  • Télé-stimulation : Le format en ligne de CogniFit permet aux utilisateurs d'effectuer une réhabilitation cognitive à distance (téléstimulation cognitive). De cette façon, la famille ou les professionnels peuvent superviser l'intervention depuis leur domicile ou leur bureau, via un ordinateur ou un appareil ayant accès à Internet.

Que se passe-t-il lorsque nous entraînons nos capacités cognitives ?

Notre cerveau nécessite beaucoup d'énergie, il essaie donc d'économiser ses ressources. Lorsque nous n'utilisons pas les connexions cérébrales impliquées dans les différentes capacités cognitives, notre cerveau tend à réduire l'importance des ressources attribuées à ces connexions, et elles finissent par s'affaiblir. Dans certains cas, cela peut altérer notre vie quotidienne.

Pour éviter cette détérioration, l'idéal est d'activer les modèles d'activation cérébrale de manière systématique. L'entraînement cérébral CogniFit peut être utilisé à cette fin, car il est conçu pour renforcer les capacités cognitives fondamentales les plus déficientes dans le cas des addictions.

Combien de temps dois-je consacrer à CogniFit ?

Chaque session d'entraînement cognitif pour les dépendances CogniFit dure 15 à 20 minutes. Il est recommandé d'effectuer un minimum de 3 séances par semaine, avec une journée de "repos" entre chaque entraînement. Grâce au format en ligne de CogniFit, les sessions peuvent se réaliser pratiquement à tout moment et n'importe où. L'outil dispose également d'un fonction de rappel des sessions.

La structure de chaque session d'entraînement est la même : elle débute par deux jeux cliniques de stimulation cérébrale et se termine par une tâche d'évaluation cognitive. Cela permet de suivre les résultats indiquant l'évolution du statut cognitif, les améliorations, les forces et les faiblesses de l'utilisateur.

Service clients

Si vous avez des questions sur le fonctionnement, la gestion ou l'interprétation des données de l'entraînement cognitif pour la dépendance de CogniFit, n'hésitez pas à nous contacter immédiatement. Notre équipe de professionnels répondra à vos questions et vous aidera avec tout ce dont vous avez besoin.

Références

Referencias: Lubrini, G., Periáñez, J.A., & Ríos-Lago, M. (2009). Introducción a la estimulación cognitiva y la rehabilitación neuropsicológica. En Estimulación cognitiva y rehabilitación neuropsicológica (p.13). Rambla del Poblenou 156, 08018 Barcelona: Editorial UOC. Shatil E (2013). ¿El entrenamiento cognitivo y la actividad física combinados mejoran las capacidades cognitivas más que cada uno por separado? Un ensayo controlado de cuatro condiciones aleatorias entre adultos sanos. Front. Aging Neurosci. 5:8. doi: 10.3389/fnagi.2013.00008. Korczyn dC, Peretz C, Aharonson V, et al. - El programa informático de entrenamiento cognitivo CogniFit produce una mejora mayor en el rendimiento cognitivo que los clásicos juegos de ordenador: Estudio prospectivo, aleatorizado, doble ciego de intervención en los ancianos. Alzheimer y Demencia: El diario de la Asociación de Alzheimer de 2007, tres (3): S171. Shatil E, Korczyn dC, Peretzc C, et al. - Mejorar el rendimiento cognitivo en pacientes ancianos con entrenamiento cognitivo computarizado - El Alzheimer y a Demencia: El diario de la Asociación de Alzheimer de 2008, cuatro (4): T492. Verghese J, J Mahoney, Ambrosio AF, Wang C, Holtzer R. - Efecto de la rehabilitación cognitiva en la marcha en personas mayores sedentarias - J Gerontol A Biol Sci Med Sci. 2010 Dec;65(12):1338-43. Evelyn Shatil, Jaroslava Mikulecká, Francesco Bellotti, Vladimír Burěs - Novel Television-Based Cognitive Training Improves Working Memory and Executive Function - PLoS ONE July 03, 2014. 10.1371/journal.pone.0101472. Gard T, Hölzel BK, Lazar SW. The potential effects of meditation on age-related cognitive decline: a systematic review. Ann N Y Acad Sci. 2014 Jan; 1307:89-103. doi: 10.1111/nyas.12348. 2. Voss MW et al. Plasticity of brain networks in a randomized intervention trial of exercise training in older adults. Front Aging Neurosci. 2010 Aug 26;2. pii: 32. doi: 10.3389/fnagi.2010.00032. Verdejo, A., Orozco-Giménez, C., Meersmans Sánchez-Jofré, M., Aguilar de Arcos, F., Pérez-García, M. (2004). Impacto de la gravedad del consumo de drogas sobre distintos componentes de la función ejecutiva. REV NEUROL 38 (12), pp.1109-1116. Coullaut-Valera, R., Arbaiza-Díaz del Río, I., Arrúe-Ruiloba, R., Coullat-Valera, J., Bajo-Bretón, R. (2011). Deterioro cognitivo asociado al consumo de diferentes sustancias psicoactivas. Actas Esp Psquiatr 39 (3), pp.168-73. Gould, T. (2010). Addiction and Cognition. ADDICTION SCIENCE & CLINICAL PRACTICE, pp.4-14 Gouzoulis-Mayfrank, E., Daumann, J., Tuchtenhagen, F., Pelz, S., Becker, S., Junert, H., Fimm, B., Sass, H. (2000). Impaired cognitive performance in drug free users of recreational ecstasy (MDMA). J Neurol Neurosurg Psychiatry, 68, pp.719-725. Gould, T. (2010) Measure & Monitor Substance Use Patientes Cognition & PsychoSocial or Mental Health Symptoms, Behaviors, and Comorbidities. Addiction, Science & Clinical Practice; December; Vol. 5 No. 2; DHHS ‐NIH. Nixon, S. (2013) Executive functioning among young people in relation to alcohol use. Curr Opin Psychiatry, 26 (4), pp.305-309. Pedrero-Pérez, E.J., Rojo-Mota, G., Ruiz-Sánchez de León, J.M., Llanero-Luque, M., Puerta-García, C. (2011). Rehabilitación cognitiva en el tratamiento de las adicciones. REV NEUROL 42, pp.163-172. Frías-Torres, C., Moreno-España, J., Ortega, L., Barrio, P., Gual, A. & Teixidor, L. (2016). Terapia de rehabilitación cognitiva en pacientes con trastorno por consumo de alcohol y trastorno neurocognitivo. Estudio piloto. Adicciones, xx (x), pp. x-x.

Veuillez entrer votre adresse email