Questions? Feedback? powered by Olark live chat software
Choisissez votre plateforme et achetez
Essayez un mois gratuit avec 10 licences.
A quoi sert le compte?
Inscrivez-vous
loading

En cliquant sur "Inscrivez-vous", vous acceptez nos Conditions d’utilisation et vous reconnaissez avoir lu et accepter notre Politique de Confidentialité des données.

afterLand how work3 Test_dislexia
  • Evaluation neuropsychologique pour la dyslexia

  • Examine rigoureusement les fonctions cérébrales liées à la dyslexie

  • Examine rigoureusement les fonctions cérébrales liées à la dyslexie

loading

La batterie d'évaluation cognitive pour la Dyslexie (CAB-DX) de CogniFit a été conçue pour aider les professionnels de la santé à détecter, diagnostiquer et agir en cas de dyslexie. Ce test de dyslexie en ligne [1] est un outil permettant de réaliser un dépistage cognitif global du patient. Des algorithmes complexes évaluent l'utilisateur et génèrent un rapport automatisé. Ce rapport comprend, pour chaque sujet, les résultats par capacité cognitive susceptible d'être affectée en cas de dyslexie.

L'évaluation cognitive pour la dyslexie de CogniFit comprend plusieurs exercices. Chaque exercice mesure différentes compétences cognitives qui, selon des études, pourraient être affectées en cas de dyslexie.

  • Domaine de la Mémoire : mémoire de travail, mémoire à court-terme, dénomination et mémoire visuelle à court-terme.
  • Domaine de l'Attention : attention partagée et concentration.
  • Domaine de la Perception : balayage visuel.
  • Domaine de la Coordination : temps de réaction.
  • Domaine du Raisonnement : planification et vitesse de traitement.

Batterie d'exercices et tests d'évaluation cognitive pour les personnes atteintes de dyslexie

Test de séquençage WOM-ASM

Test de reconnaissance WOM-REST

Test de concentration VISMEM-PLAN

Test de décodage VIPER-NAM

Test d'identification COM-NAM

Test de simultanéité DIAT-SHIF

Test de programmation VIPER-PLAN

Test de rapidité REST-HECOOR

Processus d'évaluation

  • Durée : la batterie s'effectue en 15-20 minutes.
  • Points : automatisés.
  • Population ciblée : Enfants (6 ans et plus) et adultes.

Les domaines neuropsychologiques évalués et leur relation avec la dyslexie

Documentation scientifique: batterie de tests validée

Cet instrument a été conçu en s'appuyant sur les recherches neuropsychologiques les plus récentes, recevant des propriétés psychométriques satisfaisantes.

La validité des exercices utilisés en vue de détecter une carence cognitive liée à la dyslexie se trouve dans la littérature scientifique. Les exercices sont scientifiquement validés par leur utilisation dans des échantillons cliniques et par des contrôles scientifiques. Elles maintiennent une excellente fiabilité grâce à des tests répétés et des modèles de recherche transversaux, tels que le coefficient de fiabilité alpha de Cronbach s'élève à 0,9. Il a été démontré que CogniFit améliore les résultats après 24 séances d'entraînement.

Conformément à la pathologie, un ou plusieurs processus cognitifs peuvent affecter la personne. Pour la dyslexie, les capacités cognitives pouvant être affectés sont évaluées en fonction des domaines suivants.

MEMOIRE la mémoire a été liée à la dyslexie dans de nombreuses études. Elle comprend un certain nombre de domaines, même si certains sont plus touchés que d'autres.

Mémoire opérationnelle ou de travail

La mémoire de travail est étroitement liée à la dyslexie car il existe une relation significative entre la mémoire de travail et l'apprentissage [3]. Nous avons besoin de la mémoire de travail pour construire des concepts académiques, comprendre un texte lu pour la première fois, rapidement et facilement répondre aux questions et suivre les directives. [4]

Mémoire à court-terme

La mémoire à court-terme est nécessaire dans la vie de tous les jours. Les personnes ayant des difficultés pour lire-écrire, telles que les personnes dyslexique, ont des problèmes de mémoire à court-terme. Au cours d'une tâche de lecture ou d'écriture, ces personnes consacrent toute leur énergie dans le décodage des mots et ne peuvent pas allouer de ressources mentales à d'autres tâches telles que la concentration, indispensable pour se souvenir de stimuli sur une courte période de temps. [5]

Dénomination

La capacité de nommer est une capacité mentale élémentaire. Quand nous voyons un objet, nous explorons notre mémoire jusqu'à ce que nous trouvions sa signification. Ce processus est immédiat. Il est cependant indispensable d'avoir le bon stock afin d'être en mesure de se rappeler et de récupérer l'information en temps voulu, d'intégrer facilement de nouveaux mots dans notre vocabulaire, d'utiliser le verbe au bon temps et de savoir comment donner du sens à toute situation. Les personnes dyslexiques éprouvent des difficultés à récupérer les mots de leur stock car elles connaissent une déficience des capacités cognitives nécessaires pour mener à bien cette action. [6]

Mémoire visuelle

La mémoire visuelle est essentielle pour apprendre à lire. Afin de reconnaître visuellement l'orthographe des mots, nous devons stocker dans notre mémoire la configuration des lettres, des syllabes et de mots. Il a également été démontré que la mémoire visuelle est liée à la vitesse de lecture, aux méthodes d'apprentissage et à la concentration ; domaines pour lesquels les personnes dyslexiques éprouvent des difficultés. C'est pourquoi il est primordial d'entraîner ces domaines.

ATTENTION Il existe diverses fonctions de l'attention qui peuvent impliquer l'activité des différentes régions cérébrales spécialisées dans ce but et organisé en un système, mais seulement certains d'entre eux seront touchés par la dyslexie.

Il existe un lien évident entre les problèmes d'apprentissage et les problèmes d'attention. Dans le cas de la dyslexie, on peut observer que le déficit d'attention est lié à un problème de concentration. Lorsque nous lisons ou écrivons, nous avons besoin de prêter attention à deux canaux en même temps : rechercher le mot que nous voulons écrire ou lire, et de façon optimale écrire des mots et comprendre les mots que nous lisons dans un texte. Ces deux actions nécessitent d'être concentré tout en partageant son attention. Cependant, pour ceux qui souffrent de dyslexie, cela est plus difficile et nécessite donc plus d'efforts. Afin d'améliorer votre capacité à partager votre attention, vous devez vous entraîner en vue d'effectuer plusieurs tâches en même temps et de planifier vos prochaines étapes. [8]

Concentration

La concentration est très importante dans le processus d'apprentissage, en particulier lors de l'apprentissage de nouveaux concepts. Les personnes atteintes de dyslexie sont souvent sujettes aux distractions et troubles. Cela peut être attribué à un manque de concentration lors des activités ou exercices.

PERCEPTION Cette capacité cognitive fait appelle aux mots dans leur ensemble et implique d'autres domaines liés à la dyslexie.

Balayage visuel

La capacité à trouver ce que vous cherchez au sein de nombreux stimuli pertinents nécessite l'aide d'un balayage visuel. Pour apprendre à lire, vous devez préalablement analyser les mots pour ensuite traiter l'information. Dans le cas de la dyslexie, c'est justement cette première partie qui pose le plus de problèmes. [9]

COORDINATION D'après des statistiques, certaines personnes dyslexiques éprouvent des difficultés au niveau de leur coordination motrice ; expliquant ainsi l'écriture négligée, les problèmes de latéralité, ou l'impossibilité d'effectuer certains mouvements. Bien que ce ne soit qu'un exemple, d'autres compétences liées à la coordination sont également impacts par la dyslexie.

Temps de réaction

Comme précédemment mentionné, les personnes dyslexiques rencontrent des difficultés à la fois à traiter l'information et à y répondre. C'est pourquoi, elles présentent un temps de réaction plus important et ont donc besoin de plus de temps pour traiter et décoder l'information. Plus tôt vous traitez un stimulus et plus tôt vous pouvez y répondre.

RAISONNEMENT Le raisonnement est la capacité humaine qui relie des idées ou des concepts et crée une conclusion s'appuyant sur une explication. Les personnes atteintes de dyslexie ne souffrent pas d'une déficience du raisonnement mais utilisent d'autres moyens, moins communs, pour parvenir à une conclusion. En d'autres termes, ils utilisent des moyens différent d'autres personnes pour arriver à des conclusions, comme écrire une phrase ou lire un texte.

Planification et dyslexie

Il est essentiel de planifier les résultats escomptés d'une action dans le but de la mener à bien. La simple action de penser à l'avenir sollicite des zones cérébrales déterminées destinées à exécuter l'action. L'ordre, la concentration et la mémoire sont des capacités indispensables pour réaliser une bonne planification. Les personnes dyslexiques présentent des problèmes de concentration, de mémoire, et de maintenir l'ordre, ce qui par conséquent, laisse peu de chances d'avoir la capacité d'anticiper l'avenir et d'intenter une action.

Vitesse de traitement

Pour résoudre des problèmes tels que la rapidité à laquelle vous nommez des objets ou recevez et décodez des informations, vous devez disposer de la cognition appropriée, appelée vitesse de traitement. Le traitement cognitif lent lié à la dyslexie se caractérise généralement par une mauvaise performance scolaire. De même, les personnes atteintes de dyslexie présentent des difficultés à lire et à écrire, également en raison de leur vitesse de traitement. [4] [5]

Documentation scientifique

Les exercices proposés par CogniFit sont effectuées via des stimulations à la fois visuelle et auditive afin de garantir une évaluation simple et adaptée à l'utilisateur. Au sein de la plateforme CogniFit, vous pouvez également un outil de réadaptation cognitive pour la dyslexie.

Les outils CogniFit couvrent un certain nombre d'exercices individuels, chacun conçu pour évaluer une capacité cognitive spécifique. L'ensemble de ces exercices fait parti d'une batterie de tests qui créent une évaluation complète du niveau cognitif de l'utilisateur. L'équipe CogniFit est en mesure d'offrir des conseils pour recommander l'évaluation la plus appropriée pour chaque personne.

Il a été démontré que pour évaluer efficacement le cerveau de chaque individu, l'évaluation doit être personnalisée pour chaque utilisateur. Le système d'évaluation pour la dyslexie est efficace car il supervise les résultats de l'utilisateur et s'ajuste en temps réel.

Ce processus d'évaluation présente de nombreux avantages. Il s'appuie sur un modèle d'évaluation cognitive utilisé pour étudier la présence de symptômes en cas de dyslexie. La présence de symptômes est un argument solide pour créer un diagnostic relatif à la dyslexie, indépendamment du type de dyslexie. Cette méthode repose sur des preuves scientifiques et a été validée par les deux types de population: avec et sans le trouble. L'évaluation cognitive pour la dyslexie génère un résultat présentant le degré de déficit propres aux différents domaines évalués, permettant ainsi d'obtenir et de suivre le niveau cognitif du patient. L'objectif final de cette évaluation est de fournir au professionnel les meilleures informations quantitatives présentées sous la forme de graphiques, afin de lui permettre de regarder les résultats et d'établir un diagnostic.

Références

[1] Peretz C, Korczyn AD, Shatil E, Aharonson V, Birnboim S, Giladi N. - Computer-Based, Personalized Cognitive Training versus Classical Computer Games: A Randomized Double-Blind Prospective Trial of Cognitive Stimulation - Neuroepidemiology 2011; 36:91-9.

[2] Horowitz-Kraus T, Breznitz Z. - Can the error detection mechanism benefit from training the working memory? A comparison between dyslexics and controls- an ERP study - PLoS ONE 2009; 4:7141.

[3] Evelyn Shatil, Jaroslava Mikulecká, Francesco Bellotti, Vladimír Burěs - Novel Television-Based Cognitive Training Improves Working Memory and Executive Function - PLoS ONE July 03, 2014. 10.1371/journal.pone.0101472

[4] Conners, C. K. (1989). Manual for Conners’ rating scales. North Tonawanda, NY: Multi-Health Systems.

[5] Wechsler, D. (1945). A standardized memory scale for clinical use. The Journal of Psychology: Interdisciplinary and Applied, 19(1), 87-95

[6] Korkman, M., Kirk, U., & Kemp, S (1998). NEPSY: A developmental neuropsychological assessment. Psychological Corporation. Korkman, M., Kirk, U., & Kemp, S (1998). Manual for the NEPSY. San Antonio, TX: Psychological corporation.

[7] Tombaugh, T. N. (1996). Test of memory malingering: TOMM. North Tonawanda, NY: Multi-Health Systems.

[8] Stroop, J. R (1935). Studies of interference in serial verbal reactions. Journal of experimental psychology, 18(6), 643.

[9] Hooper, E. H. (1983). Hooper visual organization test (VOT).

[10] Greenberg, L. M., Kindschi, C. L., & Corman, C. L. (1996). TOVA test of variables of attention: clinical guide. St. Paul, MN: TOVA Research Foundation.

[11] Shallice, T (1982). Specific impairments of planning. Philosophical Transactions of the Royal Society B: Biological Sciences, 298(1089), 199-209.

Veuillez entrer votre adresse email