Questions? Feedback? powered by Olark live chat software
Choisissez votre plateforme et achetez
Essayez un mois gratuit avec 10 licences.
A quoi sert le compte?
Inscrivez-vous
loading

En cliquant sur "Inscrivez-vous", vous acceptez nos Conditions d’utilisation et vous reconnaissez avoir lu et accepter notre Politique de Confidentialité des données.

corporativelanding_test-parkinson_social_picture
  • Test d'évaluation cognitive pour la maladie de Parkinson.

  • Observe et identifie les zones les plus affectées par la maladie de Parkinson.

  • Mesure la présence de possibles altérations cognitives.

loading

La batterie de tests informatisés pour l'évaluation neuropsyhcologique de la maladie de Parkinson ou Cognitive Assessment Battery for Parkinson´s (CAB-PK) de CogniFit a été conçu pour aider les professionnels à détecter, diagnostiquer et intervenir pour vaincre la maladie de Parkinson. Cet instrument d'estimation neuropsychologique de la maladie de Parkinson permet de réaliser une évaluation cognitive complète du patient. L'information obtenue est réunit dans un rapport détaillé qui permet d'identifier les déficits ou altérations cognitives associés à cette maladie. Cette information est précieuse pour le professionnel, en effet elle servira de base pour réaliser un diagnostic d'intervention adéquat et suivre la réhabilitation du patient.

L'estimation cognitive compte plusieurs blocs de tests :

  • Domaine de la mémoire : Mémoire de travail, mémoire contextuelle et mémoire à court-terme.

  • Domaine de l'attention : Approche, actualisation et attention partagée.
  • Domaie de la perception : Perception visuelle et estimation
  • Domaine de coordination : Temps de réaction.
  • Domaine de raisonnement : Planification et vitesse de traitement.

Batterie de tâches, essais et tests pour l'estimation cognitive de personnes souffrant de la maladie de Parkinson.

Test de Vitesse REST-HECOOR

Test de Concentration VISMEN-PLAN

Test de Synchronisation UPDA-SHIF

Test d'Identification COM-NAM

Test Séquentiel WOM-ASM

Test de Reconnaissance WOM-REST

Test de Décodage VIPER-NAM

Test de Coordination HECOOR

Test de Traitement REST-INH

Test de Simultanéité DIAT-SHIF

Test d'Estimation

Test d'Estimation II

Test d'Estimation III

Processus d'Evaluation

  • Durée de l'évaluation : La réalisation de la batterie d'évaluation prendra environ 15 et 20 minutes.
  • Ponctuation des résultats : Automatisé.
  • Public concerné : Adultes.

Domaines neuropsychologiques analysés et leur relation avec la maladie de Parkinson.

Documentation scientifique : Batterie de tests validés.

La batterie d'évaluation pour la maladie de Parkinson a été conçue par un groupe de professionnels neurologues et psychologues, basé sur les dernières études réalisées concernant la maladie de Parkinson.

L'évaluation est composée d'un ensemble de tests créés à partir de stimulations visuelles et auditifs adaptés aux caractéristiques de chaque utilisateur. Chacun de ces tests mesure une à une les habiletés cognitives. L'évaluation complète calcule 11 habiletés cognitives à travers les 13 tests qui composent la batterie d'évaluation.

Chaque test a été validé scientifiquement et leur fiabilité a été vérifié sur l'Alfa de Cronbach avec une note supérieure à 8.

Chaque pathologie suppose une détérioration à un niveau cognitif. Ces déclins peuvent s'observer dans la vie quotidienne d'une personne. Selon la littérature scientifique et les études de CogniFit, la maladie de Parkinson engendre une détérioration cognitive et non pas physique. Quelques-unes des habiletés cognitives suivantes pourraient se voir affectées chez une personne souffrant de la maladie de Parkinson.

MÉMOIRE

Mémoire de travail et la maladie de Parkinson

La mémoire de travail est altérée. Cette habileté est un facteur très important pour pouvoir évaluer la capacité de mémorisation. La raison de la diminution de cette capacité est intimement liée à la réduction du niveau de dopamine. Ceci engendra la majorité des problèmes cognitifs de la maladie de Parkinson.

Mémoire à court-terme et la maladie de Parkinson

La mémoire est une habileté qui affecte les personnes souffrant de la maladie de Parkinson. La mémoire à long et court-terme se trouve plus ou moins détériorée selon l'état du patient. Les patients ont plus de mal à apprendre quelque chose qu'ils devront mémoriser a posteriori qu'une information qu'ils décident de conserver librement. Par delà, la mémoire à court-terme est limitée pour la maladie de Parkinson jusqu'à un certain point.

Mémoire Contextuelle et la maladie de Parkinson

Dans certains cas, la mémoire contextuelle, ou également connue sous le nom d'épisodique, se trouve altérée. Les patients rencontrent des difficultés pour évoquer des souvenirs de moments déterminés. Une des parties du cerveau qui intervient dans la mémoire est celle de l'hippocampe : Structure chargée de former les souvenirs associés à une situation. Lorsque l'on diagnostique la maladie de Parkinson à une personne, il est probable que l'hippocampe soit affecté.

ATTENTION

Approche et la maladie de Parkinson

Les personnes atteintes de Parkinson ont du mal à maintenir l'attention de manière active et la concentration durant de longues périodes, elles fatiguent rapidement. De plus, s'ajoute une démotivation au niveau émotionel ce qui entraîne une diminution de niveau d'attention et de concentration.

Actualisation et la maladie de Parkinson

L'actualisation, ou flexibilité mentale, peut être affecté par la maladie de Parkinson. On a pu observer que les personnes souffrant de la maladie de Parkinson ont du mal à répondre de manière flexible. Leur rigidité cognitive et l'impossibilité à laquelle elles font face pour changer de stratégies d'adaptation conduisent au développement d'un patron obsessionnel. Quand elles ne contrôlent pas une situation, elles ne sont pas à l'aise bien qu'on ne puisse pas généraliser.

Attention partagée et la maladie de Parkinson

Comme nous l'avons expliqué antérieurement, la mémoire se trouve altérée par la maladie de Parkinson, ceci est dû la majorité du temps à un manque d'attention : autant au niveau de l'attention soutenue que celle partagée. On peut observer ces difficultés lorsque le patient doit prêter attention à plusieurs entrées d'informations. Ces problèmes peuvent survenir dès le début de la maladie.

PERCEPTION

Perception visuelle et la maladie de Parkinson

Au début de la maladie de Parkinson, on observe des déficits au niveau de la perception du patient. La perception visuelle est l'habileté cognitive la plus détériorée par cette maladie. Le patient perd sensibilité au niveau occulaire et perçoit pas de la même manière les contrastes ce qui peut être dû à d'autres habiletés cognitives comme la planification ou l'attention. Ces deux habiletés cognitives travaillent conjointement pour favoriser la perception visuelle du patient atteint de la maladie de Parkinson.

Estimation et la maladie de Parkinson

Les personnes qui souffrent de la maladie de Parkinson ne perçoivent, généralement, pas bien les distances, la vitesse ou encore le temps. Elles ont des difficultés à estimer la position relative d'une estimulation, la vitesse d'un objet ou mesure le temps. Cette habileté est intimement liée à la perception spatiale surtout au niveau de la vision multidimensionnelle.

COORDINATION

Temps de réaction et la maladie de Parkinson

Tout comme le temps de réaction, la vitesse de traitement est souvent affectée par la maladie de Parkinson. Si la vitesse de traitement est lente, le temps de réaction quant à lui augmente. Si les patients prennent du temps à comprendre une question ou assimiler une information, le temps pris pour répondre se multiple pour certains. Mesurer le temps de réaction donnera des pistes sur le niveau de l'habileté de traitement d'informations des patients.

RAISONNEMENT

Planification et la maladie de Parkinson

Autant la planification que la résolution de problèmes, le plan d'objectifs et les modifications de stratégies peuvent être affectés par la maladie de Parkinson. Ceci peut être dû à la rigidité cognitive du patient souffrant de Parkinson, laquelle l'empêche de développer de nouvelles stratégies de planification et d'adaptation.

Vitesse de traitement et la maladie de Parkinson

La vitesse de traitement est altérée parce qu'à ce moment, il existe un problème de bradypsychie ou de lenteur au niveau du traitement. Le traitement de l'information est plus lent que pour des personnes qui ne souffrent pas de la maladie de Parkinson. Ceci peut être causé par les changements neurocognitifs associés aux fonctions réalisées par les lobes frontaux. La diminution de la vitesse de traitement de l'information fera que d'autres habiletés cognitives comme l'attention, la planification ou encore la mémoire à court-terme soient affectées.

Documentation Scientifique

Il a été démontré qu'un programme efficace d'évaluation cognitive requiert personnalisation. C'est pourquoi chaque test de la batterie d'évaluation pour la maladie de Parkinson s'adapte au niveau et aux caractéristiques de chaque utilisateur.

Le système d'évaluation pour la maladie de Parkinson assure une grande efficacité grâce à la supervision des résultats de l'utilisateur et à l'ajustement des tâches en temps réel.

Les résultats seront représentés sous forme de graphiques ou tableaux à travers lesquels vous pourrez observer les ponctuations pour chaque habileté cognitive. Vous verrez les habiletés les plus fortes (en vert), les habiletés qui se trouvent dans la moyenne (en jaune) et les déficits cognitifs (en rouge). A partir de l'ensemble des résultats obtenus, le professionnel obtiendra de manière quantitative le niveau cognitif dans lequel se trouve le patient. Ces données seront une preuve significative pour soutenir ou réfuter un possible diagnostic.

Références : • Peretz C, AD Korczyn, E Shatil, V Aharonson, Birnboim S, N. Giladi - Basado en un Programa Informático, Entrenamiento Cognitivo Personalizado versus Juegos de Ordenador Clásicos: Un Estudio Aleatorizado, Doble Ciego, Prospectivo de la Estimulación Cognitiva - Neuroepidemiología 2011; 36:91-9. • Evelyn Shatil, Jaroslava Mikulecká, Francesco Bellotti, Vladimír Burěs - Novel Television-Based Cognitive Training Improves Working Memory and Executive Function - PLoS ONE July 03, 2014. 10.1371/journal.pone.0101472. • Korczyn dC, Peretz C, Aharonson V, et al. - El programa informático de entrenamiento cognitivo CogniFit produce una mejora mayor en el rendimiento cognitivo que los clásicos juegos de ordenador: Estudio prospectivo, aleatorizado, doble ciego de intervención en los ancianos. Alzheimer y Demencia: El diario de la Asociación de Alzheimer de 2007, tres (3): S171. • Shatil E, Korczyn dC, Peretzc C, et al. - Mejorar el rendimiento cognitivo en pacientes ancianos con entrenamiento cognitivo computarizado - El Alzheimer y a Demencia: El diario de la Asociación de Alzheimer de 2008, cuatro (4): T492. • Haimov I, E Hanuka, Y. Horowitz - El insomnio crónico y el funcionamiento cognitivo entre los ancianos - Medicina del comportamiento del sueño 2008; 6:32-54. • Thompson HJ, Demiris G, Rue T, Shatil E, Wilamowska K, Zaslavsky O, Reeder B. - Telemedicine Journal and E-health Date and Volume: 2011 Dec;17(10):794-800. Epub 2011 Oct 19.

Veuillez entrer votre adresse email