À propos des cookies sur ce site

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience en ligne. Si vous continuez à utiliser ce site sans modifier vos préférences de cookies, nous en conclurons que vous marquez votre accord quant à notre utilisation de cookies. Pour en savoir plus ou pour modifier vos préférences de cookies, consultez notre politique relative aux cookies

Accepter
Choisissez votre plateforme et achetez
Essayez un mois gratuit avec 10 licences.
A quoi sert le compte?
Inscrivez-vous

Veuillez confirmer que les entraînements et/ou évaluations sont pour votre propre usage. Vous allez créer un compte personnel. Ce type de compte est conçu pour vous aider à évaluer et entraîner vos capacités cognitives.

Veuillez confirmer que vous souhaitez accéder aux entraînements et aux évaluations cognitives pour vos patients.Vous allez créer un compte de gestion des patients. Ce compte est conçu pour aider les professionnels de la santé (médecins, psychologues, etc.) dans le diagnostic et l'intervention sur les troubles cognitifs.

Veuillez confirmer que vous souhaitez proposer des entraînements et/ou évaluations cognitives à votre famille ou vos amis. Vous allez créer un compte familial. Ce compte est conçu pour permettre aux membres de votre famille d'accéder aux évaluations et entraînements de CogniFit.

Veuillez confirmer que vous souhaitez accéder aux entraînements et aux évaluations cognitives pour des participants à une étude.Vous allez créer un compte de recherche. Ce compte est conçu pour aider les chercheurs dans leurs études sur les aires cognitives

Veuillez confirmer que vous souhaitez accéder aux entraînements et aux évaluations cognitives pour vos élèves ou étudiants.Vous allez créer un compte de gestion des élèves ou étudiants. Ce compte est conçu pour aider dans le diagnostic et l'intervention sur les troubles cognitifs chez les enfants et les étudiants.

Pour votre propre usage (à partir de 16 ans)

loading

En cliquant sur "Inscrivez-vous", vous acceptez nos Conditions d’utilisation et vous reconnaissez avoir lu et accepter notre Politique de Confidentialité des données.

corporativelanding_STUDY-COGNITIVE-REMEDIATION-DEPRESSION-BIPOLAR_social_picture

Cognifit a aidé à réduire la dépression et à améliorer la fonction cognitive chez les adultes

Publication scientifique concernant la réduction de la dépression dans le trouble bipolaire dépressif

Cette page est à titre d'information uniquement. Nous ne vendons aucun produit qui soigne les maladies. Les produits de CogniFit pour soigner les maladies sont actuellement en cours de validation. Si vous êtes intéressé, veuillez visiter la plate-forme de recherche CogniFit
  • Gérez facilement les personnes qui participent à vos recherches depuis la plateforme dédiée aux chercheurs

  • Évaluez et entraînez jusqu'à 23 capacités cognitives chez les personnes qui participent à votre étude

  • Constatez et comparez l'évaluation cognitive des participants et obtenez les données pour votre étude

Démarrer
loading

Nom original: Personalized Cognitive Training in Unipolar and Bipolar Disorder: A Study of Cognitive Functioning.

Auteurs: Marek Preiss1,2, Evelyn Shatil3,4, Radka Čermáková2, Dominika Cimermanová5 e Ilana Ram4.

  • 1. Department of Psychology, University of New York in Prague, Prague, Czech Republic.
  • 2. Department of Psychology, Prague Psychiatric Center, Prague, Czech Republic.
  • 3. Department of Psychology, Centre for Psychobiological Research, Max Stern Acadmic College of Emek Yezreel, Emek Yezreel, Israel
  • 4. CogniFit Ltd, Yokneam Ilit, Israel.
  • 5. Filozofická Fakulta Univerzity Karlovy v Praze, Prague, Czech Republic.

Revue: Frontiers in Human Neuroscience (2013), vol. 7: 1-10.

Cite cet article (format APA):

  • Preiss, M., Shatil, E., Čermáková, R., Cimermanová, D. and Ram, I. (2013). Personalized Cognitive Training in Unipolar and Bipolar Disorder: A Study of Cognitive Functioning. Frontiers in Human Neuroscience, 7, pp.1-10.

Conclusion de l'étude

L’entraînement cognitif personnalisé de CogniFit a aidé à réduire la dépression et à améliorer la fonction cognitive des personnes dépressives ou souffrant d’un trouble bipolaire. L’intervention a été de 8 semaines, 3 jours non consécutifs par semaine et 20 minutes d’entraînement à chaque session.. Indices de dépression: BDI de 14.27±12.43 à 8.33±9.44 (t=2.806, Sig.=.014), CFQ de 60.87±15.26 à 53.33±13.58 (t=3.697, Sig.=.002), DEX de 39.53±11.21 à 34.20±9.94 (t=2.411, Sig.=.03), EMQ de 66.00±27.74 à 50.20±20.10 (t=2.639, Sig.=.019). Capacités cognitives: Fonctions Exécutives de -.46±1.06 a .17±.43 (t=-3.43, Sig.=.004).

Résumé de l'étude

Les personnes qui souffrent de dépression, tout comme les personnes présentant un trouble bipolaire en phase dépressive, manifestent généralement une détresse psychologique et des déficits cognitifs, qui affectent particulièrement les fonctions exécutives. Ces symptômes se répercutent négativement sur la qualité de vie des patients. L’entraînement cognitif personnalisé vise à réduire la portée des altérations psychologiques, améliorer l’exécution des activités quotidiennes et améliorer l’état des fonctions cognitives.

Les participants ont été divisés en deux groupes: ceux qui ont réalisé l’entraînement cognitif personnalisé de CogniFit durant 8 semaines, 3 jours par semaine et 20 minutes à chaque session (groupe expérimental) et ceux qui ont simplement reçu le traitement ordinaire (groupe de contrôle). Avant (évaluation ex ante) et après l’entraînement (évaluation ex post), les participants ont dû répondre à des séries de questions et ont été soumis à des batteries neurocognitives.

Après avoir comparé la différence entre les résultats de l’ évaluation ex ante et de l’évaluation ex post chez les deux groupes (“comparaison inter-groupes”), on a pu observer que le niveau de dépression chez le groupe expérimental avait diminué de façon significative. De plus, ce même groupe a également amélioré certaines de ses capacités cognitives, comme la flexibilité cognitive, la attention partagée ou le contrôle cognitif. L’analyse des donnée de chaque groupe (comparaison inter-groupes) a permis de constater que les participants du groupe expérimental se plaignent moins de failles cognitives ou de problèmes liés aux fonctions exécutives. Ils font également moins d’erreurs dans leurs tâches quotidiennes. Au contraire, chez les participants du groupe de contrôle, les plaintes n’ont diminué que concernant la mémoire de travail.

Contexte

Généralement, les personnes sujettes aux troubles dépressifs présentent des difficultés principalement dans ces trois zones cognitives: attention, mémoire y fonctions exécutives. Les personnes souffrant de dépression (trouble dépressif unipolaire ou dépression unipolaire) ou trouble bipolaire présentent généralement des déficits dans ces capacités cognitives. À tel point que ces déficits commencent à être considérés comme des symptômes nucléaires de la dépression. Les symptômes tout comme les altérations cognitives peuvent affecter de façon très négative le quotidien des personnes qui souffrent de ces troubles de l’humeur.

Toujours plus d’études défendent l’usage de l’entraînement cognitif chez les patients présentant de divers troubles, comme la dépression ou la schizophrénie. Les thérapies proposées dans cette étude sont une extension de la thérapie cognitivo-comportementale et de thérapies pour la dépression qui incluent l’entraînement de l’attention et des fonctions exécutives. Le transfert, ou capacité de généraliser ces améliorations à de nouvelles tâches, n’est pas encore clair, mais des études montrent que les améliorations de l’état cognitif peuvent être utiles pour de nouvelles tâches. Pour l’entraînement cognitif, c’est l’outil d’évaluation et d’entraînement cognitif CogniFit qui a été utilisé. En effet, ses caractéristiques en font un outil optimal pour ce type d’études et de traitements :

  • Il utilise une évaluation cognitive préalable afin d’adapter automatiquement l’entraînement aux nécessités initiales de l’utilisateur.
  • La difficulté s’adapte constamment au niveau de l’utilisateur durant l’entraînement cognitif grâce à un système interactif qui s’adapte.
  • Il apporte un retour (feedback) aussi bien visuel (graphique) qu’écrit, après chaque session d’entraînement. L’évolution de l’état cognitif peut donc être observé facilement.
  • Il dispose d’unfort appui scientifique concernant son efficacité, sa spécificité, sa fiabilité et validité.

Méthodologie

Recrutement et conception

Pour mener à bien cette étude, les chercheurs ont choisi des patients ambulatoires qui fréquentaient depuis longtemps la Clinic of Prague Psychiatric Center. Tous remplissaient les critères du CIE-10 du trouble dépressif unipolaire (dépression) ou du trouble bipolaire en phase dépressive. Ils parlaient tchèque, possédaient et savaient utiliser un ordinateur personnel et, enfin, manifestaient un intérêt pour l’étude. Les personnes souffrant d’un quelconque trouble neurologique ou de dépendance à l’alcool ou autres drogues ont été exclus de l’étude.

Chaque participant s’est vu affecté à un groupe (expérimental ou de contrôle). Les groupes ont été équilibré pour respecter la proportion des patients en fonction de leur diagnostic (dépression ou trouble bipolaire) et en fonction de leur genre et de leur âge. Le groupe de contrôle reçut le traitement habituel. Le groupe expérimental reçut l’entraînement cognitif en plus du traitement habituel.

Avant de commencer le traitement, le fonctionnement de chaque participant dans sa vie quotidienne et son état neurocognitif furent évalués. Après les 8 semaines d’intervention, ces mêmes variables furent à nouveau mesurées. L’étude a été menée par le Centre de Psychiatrie de Prague et le protocole a été approuvé par le comité d’éthique.

Intervention conventionnelle

L’ intervention conventionnelle s’applique aussi bien au groupe expérimental qu’au groupe de contrôle. Ainsi, ce fut le seul traitement qu’a reçu le groupe de contrôle. La thérapie consiste en des visites régulières chez le psychiatre, la prescription de médicaments, la thérapie individuelle ou en groupe et la possibilité de voir des travailleurs sociaux.

Principaux résultats mesurés

Pour mesurer avec fiabilité les résultats de l'entraînement cognitif de CogniFit, différents questionnaires sur l'humeur et l'état cognitif ont été soumis :

  • Questionnaire de défauts cognitifs (CFQ, de l’anglais Cognitive Failures Questionnaire).
  • Questionnaire dysexécutif (DEX, de l’anglais Dysexecutive Questionnaire).
  • Cuestionario de défauts de mémoire dans la vie quotidienne (EMQ, de l’anglais Everyday memory Questionnaire).
  • Échelle-10 de résultats de Schwartz (SOS-10, de l’anglais Schwartz Outcomes Scale-10).
  • Questionnaire subjectif de la qualité de vie (Subjective quality of life questionnaire).
  • Inventaire de dépression de type II de Beck (BDI-II, de l’anglais Beck Depression Inventory-II).

Autres mesures

Six mesures différentes du contrôle exécutif ont aussi été prises en compte lors des évaluations de CogniFit: mémoire de travail, flexibilité cognitive, inhibition, coordination visuo-motrice, attention partagée et mémoire auditive.

Analyses statistiques

Avec le SPSS 17, des modèles linéaires généraux ont été réalisés pour effectuer des mesures répétées dans le but d’évaluer les différences entre les groupes dans les huit variables mesurées par le questionnaire d’auto-évaluation et les sept variables concernant le contrôle exécutif. Des modèles séparés ont été utilisés pour chaque variable. Les variables indépendantes furent le groupe (expérimental et de contrôle) et le moment de l’évaluation (pré ou post). Les variables dépendantes furent les variables du questionnaire d’auto-évaluation ou les variables du contrôle exécutif. Les changements ont été évalué par des tests t pour échantillons appariés, le coefficient de corrélation de Pearson, l’analyse de régression hiérarchique et des tests t pour échantillons indépendants.

Résultats et conclusions

Les résultats de l’étude montrent que les participants qui ont réalisé l’entraînement cognitif (groupe expérimental) montrent une réduction significative des symptômes subjectifs de la dépression et des symptômes dysexécutifs (au point que même les proches des patients ont noté le changement). Il faut toutefois tenir compte du fait qu’il s’agissait de patients très motivés, ce qui peut jouer dans l’obtention de ces résultats.

Pour résumer, l’entraînement cognitif de CogniFit a amélioré les symptômes de dépression ou le trouble bipolaire. Cela a d’importantes implications pour le traitement de ces troubles de l’humeur en particulier et des troubles de l’humeur en particulier. L’entraînement cognitif de CogniFit, comme accompagnement dans le cadre d’une thérapie conventionnelle, pourrait aider à réduire les différents symptômes des personnes souffrant de ces troubles, ce qui pourrait aider à améliorer leur qualité de vie.

Veuillez entrer votre adresse email