Choisissez votre plateforme et achetez
Essayez un mois gratuit avec 10 licences.
A quoi sert le compte?
Inscrivez-vous
loading

En cliquant sur "Inscrivez-vous", vous acceptez nos Conditions d’utilisation et vous reconnaissez avoir lu et accepter notre Politique de Confidentialité des données.

Vaincre le TDA/H Infantil : Qu'est-ce que le TDA/H, Signification, Activités et Exercices, Cerveau, Fonctions Exécutives, Types de TDA/H, Caractéristiques, Symptômes, Causes et Traitement du déficit d'attention chez les enfants.

Le trouble de déficit de l'attention / hyperactivité (TDA/H) chez l'enfant

Qu'est-ce que le TDA/H? Comment peut-il être traité? Exercices, activités, caractéristiques, symptômes, types et causes.

  • Améliore les fonctions exécutives impliquées dans le TDA/H de vos enfants.

  • Renforce les domaines attentionels et aide à réduire les symptômes du TDA/H.

  • Corrige les erreurs neuronales, améliore l'attention et l'autocontrôle. Essayez-le!

loading

Activités et exercices pour traiter les fonctions exécutives TDA/H

Comment traiter le TDA/H? A travers de simples exercices en ligne, CogniFit stimule le cortex préfrontal du cerveau où se trouvent les groupes de neurones qui contrôlent l'attention, la planification de la conduite, l'autocontrôle et la reconnaissance des modèles de priorité et d'intention.

Les enfants souffrant de TDA/H ont du mal à contrôler leur conduite car ils ont un déficit structurel dans cette zone cérébrale. Les dysfonctionnements au niveau des neurones les empêchent de traiter l'information correctement, ce qui leur pose des problèmes pour : être attentif, comprendre une action, contrôler leurs impulsions et se rendre compte de leurs erreurs.

  • Travailler cette structure cérébrale à travers des activités et des jeux neuroscientifiques est fondamental pour aider à réduire les symptômes du TDA/H et améliorer la conduite des enfants souffrant d'un trouble de l'hyperactivité avec déficit de l'attention.
  • Les exercices cliniques de CogniFit sont conçus pour renforcer le cortex préfrontal du cerveau et améliorer les fonctions exécutives (attention, comportement, planification, autocontrôle…) pour que l'enfant apprenne à corriger ses erreurs, se concentrer et à puisse réaliser des tâches avec succès.
  • CogniFit est devenu un outil de référence pour le diagnostic et l'intervention de troubles du développement neural. Ce programme d'exercices cliniques a été élaboré par une équipe internationale de neurologues et de pyschologues.
  • Il permet aux parents, aux professeurs ainsi qu'aux chercheurs de détecter et d'améliorer les déficits cognitifs des enfants atteints de TDA/H. Il est très simple à utiliser pour les tuteurs et permet aux enfants d'améliorer leur attention et leur concentration tout en s'amusant.

Les exercices et jeux de CogniFit pour traiter le TDA/H sont recommandés pour des enfants de 6 à 13 ans. Ils peuvent être réalisés en ligne, durent 20 minutes et 2 à 3 fois par semaine suffisent pour obtenir des résultats positifs.

Technologie CogniFit

Scientifiquement appouvée

Exercices pour travailler le TDA/H.

Diagnostic pour enfants atteints du TDA/H 1

Diagnostic cognitif complet: Le programme évalue à travers des jeux amusants la fonction cognitive de l'enfant de manière précise.

Activités et exercices pour enfants atteints du TDA/H2

Exercices d'intervention professionnel: Stimulation des domaines attentionels détériorés. Batterie d'activités et de jeux neuroscientifiques.

Traitement pour le TDA/H 3

Rapport Automatisé: Des algorythmes sophistiqués identifient les altérations et les failles mais démontrent également la progression de l'enfant, ses résultats et progrès.

Qu'est-ce que le TDA/H?

Le sigle TDA/H signifie Trouble déficitaire de l'attention / hyperactivité. Ce trouble est un problème neurologique qui apparaît durant l'enfance et peut se manifester de différentes manières.

Comment définir le TDA/H? Comment affecte-t-il les enfants? Ce trouble affecte la structure cérébrale des enfants, ce qui induit un dysfonctionnement dans leurs réseaux de connexions neuronales. Ce dysfonctionnement cérébral pose des problèmes aux enfants pour se concentrer, être attentif, inhiber leurs impulsions, etc. Les enfants atteints sont agités et ne tiennent pas en place.

Le TDA/H implique une innattention aigüe et un déficit de l'habileté de l'enfant à inhiber ses réponses face à un événement donné. Cela engendre de grands problèmes d'autocontrôle.

Cette pathologie affecte la capacité d'intégration de l'enfant à l'école et au sein de groupes (inadaptation sociale), ainsi que la façon dont il se comporte à la maison. Il arrive que le TDA/H engendre une baisse d'estime de soi ainsi que des troubles du sommeil ou insomnies infantiles.

Bonne nouvelle cependant : on a découvert que la plasticité cérébrale était la clé du développement neurologique chez l'enfant. Les enfants souffrant de dyscalculie, dyslexie ou de TDA/H peuvent donc rééduquer leur cerveau et développer de nouvelles stratégies mentales qui les aident à lutter contre les symptômes associés à ces pathologies. CogniFit est devenu un véritable référent en matière de traitement non pharmacologique pour les dysfonctionnements associés au développement neurologique. Les résultats obtenus ont été validés et testés sur plusieurs groupes de population, écoles, universités et hôpitaux du monde entier. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le TDA/H est assez fréquent (prévalence de 6,8%). Ce trouble affecte davantage les garçons que les filles. Soulignons toutefois que tous les enfants agités ne sont pas hyperactifs.

Qu'est-ce que le TDA/H. Signification et Définition

TDA/H : Caractéristiques et Symptômes

Comment identifier un enfant souffrant de TDA/H? Quelles sont les principaux symptômes et caractéristiques ? On reconnaît généralement cette pathologie au manque d'attention et de concentration des enfants et à leur tendance à l'hyperactivité. Les enfants souffrant de TDA/H sont nerveux, ont une attitude excitée et impulsive. Ils ne pensent pas aux conséquences de leurs actes. Ils sont tendus lorsqu'ils réalisent des tâches et ne se préoccupent pas des résultats. Ils sont facilement distraits par leur entourage ou par leur propre pensée. Les caractéristiques et symptômes du TDA/H se divisent en plusieurs groupes:

Symptômes associés à l'attention et à la concentration :

  • Difficultés de concentration et d'attention

    : Ceci est dû à une activité fonctionnelle réduite et à un développement déficient du cortex préfrontal du cerveau. Cela empêche les enfants de traiter l'information correctement et d'activer les mécanismes neuronaux nécessaires pour : comprendre une action, la commencer, éviter les distractions et réaliser l'action correctement.
  • Conduites non adaptées

    : Difficultés pour ordonner les tâches quotidiennes, commencer une tâche. Distractions fréquentes.
  • Oublis et pertes fréquents

    : Ils ne se souviennent pas où ils ont laissé leur veste, leur argent, ils oublient leurs devoirs, des choses importantes, etc..
  • Incapacité à écouter et suivre une conversation

    : Ils ne sont pas capables de traiter les stimuli reçus. Ils ont du mal à suivre les règles (en classe, en famille, lors d'un jeu, etc.).
  • Manque de motivation pour réaliser des tâches

    : Cette caractéristique est liée à la difficulté de se concentrer sur une chose en particulier (cela n'a rien à voir avec le niveau d'intelligence de l'enfant et ne veut pas dire qu'il soit feignant). Leur cerveau est incapable de réprimer les stimuli externes et d'être attentif à une seule chose. On constate donc que ces enfants réussissent mal lorsqu'ils font des exercices peu novateurs ou répétitifs.

Les symptômes et caractéristiques du TDA/H associés au déficit d'attention et de concentration.

Symptômes associés à l'impulsivité :

  • Difficulté d'autocontrôle ou incapacité à inhiber un comportement

    : Les enfants souffrant de TDA/H sont connus pour leur spontanéité.
  • Ils ont tendance à être impulsifs et à parler ou agir avant de penser

    : ils ne sont pas capables d'anticiper les conséquences de leurs actes, leur structure cérébrale n'est pas assez forte pour leur permettre d'analyser les situations. Ainsi, très souvent, les choses qu'ils disent ou font ne sont pas appropriées.
  • Manque de planification dans les tâches de la vie quotidienne

    : Chez ces enfants, cette impulsivité engendre une certaine frustration.
  • Faible réussite scolaire

    : Ils ne sont pas capables de s'adapter aux règles. Leur faible réussite scolaire est intimement liée à leur manque d'autocontrôle. Ils arrêtent les exercices qu'ils considèrent ennuyeux et pour lesquels ils n'obtiendront pas de récompense.
  • Difficultés d'intégration et de sociabilité

    : Ils ne sont pas empathiques et ont du mal à interpréter les expressions faciales (sourire, visage énervé, etc.). Ils sont souvent impertinents, ce qui expliauent que les autres enfants se lassent de leur comportement.
  • Très mauvais perdants aux jeux et sports

    : Ils s'énervent et se disputent facilement car leur cerveau est incapable d'analyser la situation et d'anticiper les conséquences.
  • Ils peuvent se mettre en danger

    : Ils ne sont pas conscients de la menace et de la dangerosité de leurs actes.

Les symptômes et caractéristiques du TDA/H associés à l'impulsivité des enfants.

Symptômes associés à l'hyperactivité :

  • Ils ne tiennent pas en place

    : L'hyperactivité se manifeste par une suractivité motrice qui empêche de rester calme. Ces enfants ont besoin de bouger davantage que leurs camarades et ont des comportements inappropriés.
  • Mouvements constants des pieds et des mains

    : Mouvements inconscients : balancement, allers-retours, etc.
  • Difficultés pour commencer un exercice

    : Même lorsqu'ils trouvent l'exercice divertissant
  • Tendance à s'immiscer dans des conversations ou des activités privées

    : Ils ont un comportement inapproprié : ils touchent, disent et font des choses qu'ils ne devraient pas.
  • Peu ou pas de patience et incapacité à suivre des cours qui demandent de l'attention

    : L'hyperactivité est une conduite hyperréactive, c'est-à-dire démesurée, sans contrôle et avec des difficultés dans la coordination motrice.

Les symptômes et caractéristiques du TDA/H associés à l'hyperactivité des enfants.

Symptômes émotionnels et relationnels :

  • Sautes d'humeur

    : Leur humeur est inconstante. Ils peuvent être contents, heureux, exaltés et soudain énervés, furieux, frustrés.
  • Symptômes d'anxiété et d'une basse estime de soi

    : Ces symptômes peuvent se développer comme conséquence de l'incapacité de l'enfant à s'adapter à son environnement et au rejet auquel il doit faire face. Très souvent ces enfants se sentent incompris et inférieurs à leurs camarades.

Les symptômes émotionnels et relacionnels avec le TDA/H.

Les types de TDA/H

On compte trois types de TDA/H. Ce classement dépend du niveau des symptômes de l'enfant. En effet, tous les enfants ne présentent pas les mêmes symptômes avec la même fréquence et la même intensité.

  • Type de TDA/H pour lequel le manque d'attention prédomine

    : La conduite la plus caractéristique est le déficit d'attention : l'enfant a du mal à terminer un exercice, à prêter attention aux détails, à suivre des instructions ou à respecter des règles.
  • Type de TDA/H pour lequel l'hyperactivité et l'impulsivité prédominent

    : Les conduites les plus caractéristiques sont l'hyperactivité et l'impulsivité. Ces enfants font de grands efforts pour s'adapter à leur environnement. Ils sont actifs, impatients, facilement frustrés et ont un fort manque d'autocontrôle.
  • Type de TDA/H pour lequel l'hyperactivité, l'impulsivité et le manque d'attention prédominent

    (Combiné): Les conduites les plus caractéristiques sont ll'hyperactivité, l'impulsivité et le déficit d'attention. Les enfants présentent les symptômes des deux autres types de TDA/H préalablement évoqués.
TDA/H chez les enfants : Types

Les causes du TDA/H

Des preuves scientifiques expliquent l'origine du TDA/H. On parle d'une altération au niveau du fonctionnement cérébral, située dans la zone du cortex préfrontal et de ses connexions avec les ganglions de base.

Le trouble de déficit d'attention et hyperactivité est considéré comme un trouble hétérogène, avec plusieurs sous-genres, neurobiologique et complexe. On ne peut pas isoler une seule cause. Néanmoins, il a été démontré que les causes du TDA/H sont principalement liées à des facteurs génétiques.

  • Les études récentes estiment que plus de 70% des cas sont attribués à des causes génétiques. Les études scientifiques démontrent que les membres de la famille de personnes souffrant de TDA/H ont 5 fois plus de risques d'être affectés.
  • Les facteurs environnementaux peuvent également faire partie des causes possibles du TDA/H: Il existe des facteurs de risques neurobiologiques lors de situations critiques comme : la grossesse, l'accouchement ou après l'accouchement, la consommation de substances toxiques pendant la grossesse, la naissance prématurée, l'encéphalopathie hypoxique-ischémique (dûe à un manque d'oxygène), un poids très léger à la naissance.
  • Facteurs psychosociaux: Ils ne sont pas considérés comme déterminants mais jouent un rôle important. La famille, le travail et l'environnement social sont des facteurs sociaux qui provoquent en nous une série de conditions psychologiques comme le stress, des troubles psychologiques ou d'autres pathologies qui influent l'enfant.
L'origine et les causes du TDA/H

Références

corporativelanding_tdah_32Thompson HJ, Demiris G, Rue T, Shatil E, Wilamowska K, Zaslavsky O, Reeder B. - Telemedicine Journal and E-health Date and Volume: 2011 Dec;17(10):794-800. Epub 2011 Oct 19.

Preiss M, Shatil E, Cermakova R, Cimermannova D, Flesher I (2013), el Entrenamiento Cognitivo Personalizado en el Trastorno Unipolar y Bipolar: un estudio del funcionamiento cognitivo. Frontiers in Human Neuroscience doi: 10.3389/fnhum.2013.00108.

Peretz C, AD Korczyn, E Shatil, V Aharonson, Birnboim S, N. Giladi - Basado en un Programa Informático, Entrenamiento Cognitivo Personalizado versus Juegos de Ordenador Clásicos: Un Estudio Aleatorizado, Doble Ciego, Prospectivo de la Estimulación Cognitiva - Neuroepidemiología 2011; 36:91-9.

Veuillez entrer votre adresse email